•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boussole électorale : l'environnement, un enjeu qui divise

Photo d'un électeur.

Électeur

Photo : Radio-Canada / Basst Hadjem

Radio-Canada

L'environnement est l'un des principaux enjeux de la campagne, selon les utilisateurs de la Boussole électorale. Pipeline, glyphosate, bois d'œuvre, taxe sur le carbone : découvrez quelles questions divisent et quelles questions font l'objet d'un consensus.

Un texte de Gabriel Garon

Il y a un an, TransCanada abandonnait son projet d'oléoduc Énergie Est qui devait acheminer du pétrole des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. À l'autre bout du pays, le projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain a été stoppé pour une durée indéterminée par un jugement de la Cour d'appel fédérale.

Mais qu'en pensent les gens ici, au Nouveau-Brunswick?

La moitié des répondants de la Boussole électorale se disent en faveur de la construction d'un pipeline au Nouveau-Brunswick. Le tiers, toutefois, s'y oppose.

Les Néo-Brunswickois semblent divisés sur la question, notamment en fonction de l'âge. Les jeunes de 18 à 34 ans s'opposent davantage à la construction de pipeline que les 35 ans et plus, qui se disent majoritairement en faveur à près de 60 %.

L’exploitation du bois d’œuvre

L'industrie forestière prend beaucoup de place au Nouveau-Brunswick. Le bois est l'une des plus grandes richesses de la province, et pour demeurer concurrentielles, les entreprises misent sur le glyphosate. L'utilisation de cet herbicide jugé cancérigène par certains organismes internationaux permet d'éliminer la végétation indésirable dans les plantations d'arbres.

Les utilisateurs de la Boussole sont d'ailleurs catégoriques : 72 % d'entre eux voudraient que l'épandage de glyphosate soit interdit dans la province, comme c'est le cas au Québec depuis plus de 20 ans.

Toujours dans le secteur forestier, les répondants jugent que les entreprises privées devraient être autorisées à couper une plus petite quantité de bois d'œuvre sur les terres de la Couronne.

Seulement 12 % des répondants croient que les entreprises devraient en couper plus, laissant le quart des répondants en position neutre.

Environnement : à quel prix?

Peu importe les taxes ou les frais que la protection de l'environnement pourrait engendrer, les utilisateurs de la Boussole électorale croient que les normes environnementales devraient être plus sévères, même si elles entraînent une augmentation des prix pour les consommateurs.

Les informations présentées dans ce reportage reposent sur les réponses de 8883 répondants ayant participé à la Boussole électorale entre le 24 août et le 11 septembre 2018.

La Boussole électorale n'est pas un sondage

Dans un sondage classique, les sondeurs choisissent les participants, pour avoir un échantillonnage plus représentatif du portrait sociodémographique de la région visée par le sondage. Dans le cas de la Boussole, la participation est entièrement volontaire.

Il se peut donc que l'échantillonnage soit moins représentatif.

Ne vous inquiétez pas : vos réponses restent confidentielles. Il n'y a aucun moyen de vous identifier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale