•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Montréal prévoit un surplus de 45 millions

La devanture de l'hôtel de ville de Montréal.
La Ville de Montréal prévoit finir l'exercice avec un excédent de 45 millions de dollars. Photo: Radio-Canada / Romain Schué

L'administration montréalaise s'attend à réaliser un excédent budgétaire de plus de 45 millions de dollars au terme de l'exercice en cours, indiquent des documents rendus publics en prévision de la séance du conseil municipal de lundi.

Ce montant est le résultat d'un surplus de 56,6 millions de dollars pour le volet municipal et d’un déficit de 11,2 millions de dollars pour le volet d’agglomération, évalués dans le cadre d’une projection des revenus et des charges pour les 12 mois de l'année établie au 30 juin dernier.

Les arrondissements prévoient pour leur part terminer l'exercice financier avec un excédent de 13 millions de dollars.

Parmi les éléments qui permettent à la Ville de s’attendre à un surplus de 45,4 millions de dollars, celle-ci signale qu’un marché immobilier plus actif que prévu lui permet de prévoir une hausse des droits de mutation immobilière (taxe de Bienvenue) de 25 millions de dollars et une augmentation des revenus liés aux permis de construction de 22,2 millions de dollars.

Les états financiers de la Ville comportent aussi un revenu additionnel de 18,7 millions de dollars résultant de l'expropriation de terrains de la Ville pour la construction du nouvel échangeur Turcot.

Une révision actuarielle et un rendement des marchés meilleur que prévu devraient apporter une économie des dépenses des régimes de retraite de 25,8 millions de dollars. Mais un nombre moins élevé qu’anticipé de départs de même que le recours plus fréquent aux heures supplémentaires font maintenant en sorte que la projection des dépenses de rémunération excède la prévision budgétaire de 16,8 millions de dollars.

De plus, la hausse anticipée des revenus liés aux contraventions (circulation et stationnement) est maintenant inférieure de 16 millions de dollars aux hypothèses budgétaires.

Les opérations de déneigement et les dépenses liées à la neige ont entraîné un déficit de 45 millions de dollars, qui est cependant compensé par l'affectation de surplus de 2017 d'un montant équivalent.

Enfin, la Ville a noté qu’une baisse de prix des matières recyclables liée à la conjoncture économique devrait entraîner un écart de 12,5 millions de dollars.

La Ville de Montréal avait terminé l’exercice 2017 avec un surplus de 139,5 millions de dollars. En 2016, il était de 139 millions; en 2015, de 146 millions; et en 2014, de 214 millions. Le dernier déficit annuel remonte à 2013 : 48 millions.

Grand Montréal

Politique municipale