•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ados se sentent mieux grâce aux réseaux sociaux, selon une étude

Un groupe de jeunes multiethniques assis sur un banc en train d'utiliser leur téléphone intelligent.
Seulement 15 % des adolescents disent que Facebook est leur réseau social préféré, contre 68 % en 2012. Photo: iStock / FatCamera

Les réseaux sociaux et les téléphones cellulaires aideraient les adolescents à traverser des moments difficiles de leur vie. C'est ce que suggère une étude menée par Common Sense Media (Nouvelle fenêtre) qui remet en question certaines préconceptions sur les communications virtuelles.

Le sondage a été mené auprès d’un échantillon représentatif de 1141 Américains âgés de 13 à 17 ans.

La majorité des jeunes estiment que les réseaux sociaux n’ont pas de conséquence sur leur bien-être, mais un grand nombre d’entre eux disent se sentir mieux dans leur peau (18 %), plus populaires (21 %) et plus confiants (20 %) grâce à ces outils. Ils rapportent aussi être moins anxieux (12 %), moins déprimés (16 %) et moins isolés (25 %).

Même parmi les adolescents ayant un faible niveau de bien-être social et émotionnel, ces statistiques restent positives.

« Sur les réseaux sociaux, il y a toujours quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui est là pour toi », explique l’un des adolescents interrogés par Common Sense Media dans une vidéo accompagnant l’étude.

Une importante source de distractions

Bien que de nombreux adolescents de 13 à 17 ans admettent avoir été témoins de discours haineux en ligne (64 %), les jeunes ne peuvent pas imaginer devoir vivre sans leur téléphone.

Je ne souhaite jamais vraiment ne pas avoir de téléphone, parce qu’il m’apporte tellement de choses que je chéris.

Une adolescente anonyme rencontrée dans le cadre de l’étude

Ils sont toutefois nombreux à être distraits par les réseaux sociaux et les interactions virtuelles lorsqu’ils font leurs devoirs (57 %) ou lorsqu’ils passent du temps avec d’autres personnes (54 %). La plupart d’entre eux croient que les réseaux sociaux ont une mauvaise influence sur leur génération (68 %) et que les entreprises technologiques manipulent leurs clients pour qu’ils passent plus de temps sur leurs appareils (72 %).

Facebook, dépassé selon les adolescents

Common Sense Media a mené une étude similaire en 2012 et remarque aujourd’hui que beaucoup de choses ont changé en six ans.

« Il y a six ans, nous avons écrit que Facebook "dominait totalement les réseaux sociaux auprès des adolescents", et 68 % des jeunes ont dit que c’était leur principal réseau social, écrit la firme de sondage. Aujourd’hui, seulement 15 % disent la même chose. »

Snapchat est maintenant le réseau le plus populaire (41 %), suivi d’Instagram (22 %).

Réseaux sociaux

Techno