•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats de René-Lévesque débattent au Cégep de Baie-Comeau

De gauche à droite : le candidat de la Coalition avenir Québec, André Desrosiers, le candidat du Parti libéral du Québec, Jonathan Lapointe, et le candidat du Parti québécois, Martin Ouellet.
De gauche à droite : le candidat de la Coalition avenir Québec, André Desrosiers, le candidat du Parti libéral du Québec, Jonathan Lapointe, et le candidat du Parti québécois, Martin Ouellet. Photo: Radio-Canada / Laurence Royer

Après le débat de lundi dans Duplessis, c'était au tour des candidats de la circonscription de René-Lévesque de croiser le fer, mercredi après-midi, au Cégep de Baie-Comeau.

Un texte de Laurence Royer et Jean-Louis Bordeleau avec les informations de William Phénix

André Desrosiers, de la Coalition avenir Québec (CAQ), Jonathan Lapointe, du Parti libéral (PLQ), et Martin Ouellet, du Parti québécois (PQ), ont discuté respectueusement d'enjeux propres à la Haute-Côte-Nord et à la Manicouagan.

Les trois candidats étaient même parfois d'accord avec les propos de leurs adversaires. Les questions sur le système de santé ont toutefois donné lieu à des échanges un peu plus vifs.

Le député sortant et candidat du Parti québécois a attaqué les compressions budgétaires dans les soins de santé effectuées sous le gouvernement libéral.

J’aimerais que t’ailles dire ça à ceux qui n’ont pas eu leurs soins, qui n’ont pas eu de deuxième bain dans les CHSLD, a dit Martin Ouellet à son adversaire du Parti libéral. J’aimerais ça que t’ailles dire ça aux infirmières qui ont été surchargées que ce déficit de compassion était nécessaire quand, à la deuxième année, il y a avait 2,2 milliards de dollars de surplus.

Le candidat du Parti québécois, Martin OuelletLe candidat du Parti québécois, Martin Ouellet Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

De son côté, le candidat libéral Jonathan Lapointe a l’intention de créer une table régionale pour s'attaquer à la pénurie de médecins en région et pour promouvoir la profession de préposé aux bénéficiaires

Pour sa part, le candidat de la CAQ veut injecter de l'argent dans le système de santé. Il souhaite également donner plus d’autonomie et de responsabilité aux infirmières.

Il faut changer notre manière de faire.

André Desrosiers, candidat pour la Coalition avenir Québec dans René-Levesque

Rétention des jeunes en région

Les trois candidats ont aussi présenté leur vision pour retenir les jeunes sur la Côte-Nord et pour contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Dans ce dossier, André Desrosiers de la CAQ entend miser sur la transformation des matières premières comme l'aluminium. Ici, à Baie-Comeau, l'aluminium, on est capable de faire d'autres choses avec, faire des escabeaux et des échelles et exporter ça, propose-t-il. On a l'avantage d'avoir un port en eaux profondes.

Le candidat de la Coalition avenir Québec, André DesrosiersLe candidat de la Coalition avenir Québec, André Desrosiers Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

Le candidat libéral, Jonathan Lapointe, souhaite rendre gratuits les programmes de formation professionnelle permettant de former les travailleurs pour les métiers les plus demandés dans la région.

Pour sa part, le candidat péquiste Martin Ouellet souhaite tendre la main aux communautés innues de la circonscription.

Oui à l'immigration, mais oui aux gens qui sont déjà sur notre territoire et qui seraient une main-d'œuvre active importante.

Martin Ouellet, candidat pour le Parti québécois dans René-Lévesque

Désenclavement de la Côte-Nord

Les candidats ont aussi pris position sur l'enjeu du désenclavement de la Côte-Nord, qui comprend le projet de construction d'un pont sur la rivière Saguenay et le prolongement de la route 138.

Jonathan Lapointe veut faire de cet enjeu la priorité de son parti pour la Côte-Nord. Pour M. Couillard et pour moi, le désenclavement de la Côte-Nord est une priorité pour notre prochain mandat. C’est nous qui avons commencé cette route-là, et c’est nous qui allons la finir.

En réponse à cette promesse du candidat libéral, André Desrosiers de la CAQ a rappelé que des nouveaux traversiers pour assurer la desserte entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine avaient été commandés par les libéraux.

Le candidat pour le Parti conservateur du Québec, Éric Barnabé, n’a pas participé au débat. La candidate pour Québec solidaire, Sandrine Bourque, a décliné l’invitation de Radio-Canada à participer au débat.

Côte-Nord

Politique provinciale