•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La minière Vale souligne la fin de son projet Clean AER

Un homme livre un discours

Le vice-président des projets d'Atlantique Nord à Vale, Dave Stefanuto.

Photo : Radio-Canada / Didier Pilon

Radio-Canada

La minière Vale a annoncé vendredi matin l'achèvement de son projet Clean AER, visant entre autres à réduire la pollution atmosphérique émanant de sa fonderie de Copper Cliff, dans le Grand Sudbury. L'initiative qui a coûté un milliard de dollars a commencé en 2012.

Le but de l’entreprise brésilienne était de réduire de 85 % ses émissions de dioxyde de soufre et de 40 % ses émissions de particules métalliques. Elle voulait s’y prendre en construisant deux nouveaux convertisseurs pour capturer les gaz polluants, une usine de nettoyage et un système de filtration.

Environ 80 pour cent des structures à cette usine ont été modifiées ou ajustées pour atteindre ces cibles de réductions d'émissions, dit Dave Stefanuto, vice-président des projets d'Atlantique Nord à Vale.

Les installations de Vale à Copper Cliff dans le Grand SudburyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les installations de Vale à Copper Cliff dans le Grand Sudbury

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Yvon Thériault

La réduction des émissions de la fonderie de Copper Cliff a eu un impact direct sur la désacidification des lacs du Grand Sudbury, d'après le professeur de sciences de la Terre à l'université Laurentienne, David Pearson.

Relâcher moins de dioxyde de soufre dans l'air réduit l'acidification des pluies, et donc des lacs, explique-t-il.

Certains lacs étaient complètement dépourvus d'organismes visibles, l'eau était claire comme une baignoire. Ces lacs sont maintenant guéris, l'eau n'est plus claire, car il y a des organismes dans tous les lacs, y compris des poissons.

David Pearson, professeur de sciences de la Terre à l'université Laurentienne

Il ajoute que l'exploitation minière intensive du 20e siècle a tout de même sévèrement endommagé le sol.

On oublie parfois l'ampleur de l'érosion et à quel le point le sol s'est érodé.  Rebâtir le sol, c'est le défi à long terme pour Sudbury. Ça prendra des décennies, peut-être même des siècles pour recréer un sol sain à Sudbury, dit M. Pearson.

Le projet avait d’abord pris du retard, avant que la minière ne révise son échéancier.

La supercheminée se dresse face à deux petites cheminées en construction.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La supercheminée domine toujours le paysage à Copper Cliff. Son démantèlement doit débuter en 2020.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Deux nouvelles cheminées de 137 m de hauteur chacune sont en train d’être érigées pour remplacer la supercheminée de 381 mètres, vieille de plus de 45 ans. La structure sera mise hors de service en 2020.

Avec les informations de Jean-Loup Doudard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Pollution