•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de partage de véhicules s'élance dans Rosemont-La Petite-Patrie

Remise de clés lors de la vente d'une voiture
L'entreprise de location d'autos et de camion Budget a fermé ses portes dans la région. Photo: iStock

Un programme de partage de véhicules vient d'être lancé dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, à Montréal. Les participants au programme LocoMotion ont accès à des voitures et à des remorques pour vélo, et d'autres véhicules, comme des vélos électriques, devraient être disponibles prochainement.

Partager la voiture avec son voisin ou emprunter une remorque de vélo : voilà ce que propose avec LocoMotion l'organisme à but non lucratif Solon.

Son cofondateur Bertrand Fouss souligne que le système a déjà été mis à l'épreuve dans les derniers mois.

« On a testé le projet dans trois milieux de vie de Rosemont-La Petite-Patrie, au printemps, avec des remorques, en permettant du prêt de voitures entre particuliers, raconte-t-il. J'insiste sur le prêt sans échange d'argent. »

« On a pu apprendre de cette expérience-là pour mettre à jour le système et le proposer maintenant dans le cadre d'un projet pilote », indique M. Fouss.

Les participants peuvent réserver les voitures grâce à un système en ligne. Ce sont les voitures d'autres participants; elles n'appartiennent donc pas à Solon.

Solon bénéficie d’assurances. Il s’agit d’« un produit d'assurance dédié à ce qu'on veut faire, au prêt entre voisins, et ce produit-là nous permet maintenant de dédommager les [participants] qui mettent leurs voitures à la disposition de leurs voisins. »

Une petite remorque à vélo.Les participants ont accès à des voitures et des remorques à vélo, comme celle-ci. Photo : Radio-Canada / Diana Gonzalez

Charlène Daubenfeld, qui fait partie de la trentaine de personnes qui ont fait l’essai du système au printemps dernier, entend renouveler l'expérience.

« Je vais continuer à utiliser la remorque, dit-elle. Même si ce n'est pas une utilisation quotidienne, je m'en suis quand même servie pendant plusieurs fois. »

Le système de partage de véhicules sera offert pendant au moins un an, prévoit Solon.

Avec les informations de Diana Gonzalez

Grand Montréal

Économie sociale et de partage