•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour du vote ne changera pas, insiste le gouvernement ontarien

Le député en entrevue devant un micro.
Le député progressiste-conservateur Todd Smith Photo: Radio-Canada / Francis Ferland
Radio-Canada

L'élection du 22 octobre ne sera pas repoussée, insiste le leader parlementaire du gouvernement ontarien, Todd Smith. L'élu assure que la Ville de Toronto aura les ressources nécessaires pour assurer la tenue du vote dans les temps.

De passage à la radio de CBC, Todd Smith a rétorqué à la greffière municipale, Ulli Watkiss, qui affirmait la veille que Toronto était dans une phase « critique » si des élections doivent avoir lieu comme prévu le 22 octobre.

Selon la greffière Watkiss, il est en train de devenir presque impossible d'organiser le scrutin à temps. Elle a ajouté que la question la préoccupe beaucoup et qu'elle sollicitera l'avis d'un avocat pour voir s'il serait possible de repousser l'élection à une date ultérieure.

Todd Smith ferme cependant la porte à un changement de date pour ce scrutin.

Ce n'est pas un élément dans la loi et je ne pense pas que nous prévoyions introduire cette nouvelle législation [à ce sujet].

Todd Smith, leader parlementaire du gouvernement

Malgré des manifestations et des perturbations, le gouvernement progressiste-conservateur ontarien a déposé mercredi un nouveau projet de loi afin de réduire la taille du conseil municipal de Toronto avec la disposition de dérogation. Lundi, un juge avait bloqué une première loi réduisant le nombre de conseillers municipaux de Toronto de 47 à 25 en citant des violations à la Charte canadienne des droits et libertés.

Les députés ontariens siégeront exceptionnellement samedi, dans le but d'accélérer l'adoption de la nouvelle loi.

En entrevue, M. Smith admet toutefois que les circonstances entourant l’élection municipale de Toronto sont « inhabituelles ».

Le leader en Chambre du gouvernement assure aussi que des ressources seront disponibles afin d’aider la Ville de Toronto dans la tenue du vote. Selon lui, un vote peut être tenu dans un délai de 28 jours.

Politique municipale

Politique