•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les productions télé en augmentation dans la Capitale-Nationale

Une caméra lors d'un tournage

Le nombre de productions télévisuelles est en augmentation dans la Capitale-Nationale

Photo : iStock

Véronica Lê-Huu

Le nombre de projets de télévision est en augmentation dans la grande région de Québec dans les dernières années tandis que la production cinématographique a diminué, selon un portrait de la Table de concertation de l'industrie du cinéma et la télévision de la Capitale-Nationale.

Le portrait réalisé en collaboration avec l’Observatoire de la Culture et des Communications et la Ville de Québec, et dévoilé vendredi, révèle que de 2015 à 2017, 92 projets télévisuels ont été produits sur le territoire allant de Portneuf à Charlevoix, comparativement à 84 de 2012 à 2014.

La valeur totale de ces productions télévisuelles pour les trois dernières années s’élève à 94,2 millions de dollars

Selon Nancy Florence Savard, présidente de la Table de concertation, les secteurs de la fiction, les séries dramatiques et l'animation, particulièrement, sont en croissance.

« C'est des secteurs où on voit qu’il y a un savoir qui est en train de se mettre en place et on constate une belle performance de nos créateurs d'ici », dit-elle.

La hausse du volume de production en télévision s'explique notamment par le fait que dans les dernières années, des créateurs d'oeuvres uniques sont graduellement passés du court ou long métrage à la série télé ou du documentaire à la série documentaire, évoque Mme Savard.

Moins de cinéma

La situation est toutefois inverse pour la production cinématographique qui a subi une décroissance. De 2015 à 2017, 11 productions de cinéma ont été réalisées dans la Capitale-Nationale comparativement à 13 de 2012 à 2014.

La valeur des productions cinématographiques dans les 3 dernières années représente 16,1 millions de dollars, soit la moitié moins que durant la période de 3 ans précédente.

Mme Savard rappelle que l'année 2014 avait été une année faste en productions de longs métrages dans la région avec 4 productions, mais que seulement 1 avait été produit l'année suivante.

Un comité a été mis sur pied pour tenter de trouver des solutions afin d'améliorer la situation dans le cinéma où la compétitivité est grande, mentionne Mme Savard.

Au total, les productions de télé et de cinéma dans la Capitale-Nationale représentent 5 % du volume de production au Québec. La Table de concertation espère atteindre 10 % dans la prochaine décennie.

« Notre objectif, c’est de se donner des outils structurants pour essayer d’aider nos créateurs soit à être mieux formés, mais également, nos producteurs pour qu’ils soient mieux soutenus financièrement localement », mentionne Mme Savard.

Elle évoque notamment la mise en place de fonds locaux, en plus des aides provinciales et nationales, pour soutenir certaines productions.

Québec

Cinéma