•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour 22 de la campagne électorale dans l’Est-du-Québec

Les quatre candidats sont assis à une table, devant des dizaines de personnes. Harold Lebel parle au micro.

Un débat était organisé à Rimouski par des organismes communautaires autonomes formant le Regroupement contre l'appauvrissement.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

À l'exception de Jean-François Lisée qui a présenté le cadre financier du Parti québécois en matinée, les chefs des principaux partis ont pris une pause de la campagne aujourd'hui, pour se préparer en vue du grand débat des chefs ce soir. Ce sont donc les candidats qui ont multiplié les sorties.

Un texte de Laurie Dufresne

Les candidats de Rimouski et la lutte à la pauvreté

Les candidats à l'élection du 1er octobre dans Rimouski ont pris part à un débat sur la pauvreté, le logement social, la légalisation du cannabis, la condition féminine et l'environnement. La hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure a aussi été au coeur des discussions.

Plusieurs participants se sont toutefois dits déçus des solutions avancées.

Des dizaines de personnes assises sur des chaises dans une salle.

Des dizaines de personnes se sont réunies au centre communautaire Saint-Robert pour entendre les candidats.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Gabriel Nadeau-Dubois à Rimouski

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’est arrêté devant le Cégep de Rimouski pour dresser le bilan de sa tournée du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Selon lui, les propositions de son parti ont trouvé écho dans l’Est.

On est en 2018. On devrait être en train d’augmenter le service de transport interurbain entre les différentes régions du Québec. On l’a diminué dans les dernières années. [Les gens que j’ai rencontrés] m’ont tous dit la même chose : "Enfin un parti politique qui a une réelle solution".

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

Engagements du candidat Michel Forget

De son côté, le candidat du Parti québécois dans la circonscription de Côte-du-Sud, Michel Forget, a réitéré les engagements de son parti relativement au développement régional lors d’une conférence de presse.

Selon Michel Forget, les régions doivent retrouver leur capacité de développement perdue à la suite des coupes libérales dans les Conférences régionales des élus (CRÉ). Ce qu’on propose au Parti québécois, c’est de rétablir les budgets, mais de laisser le choix aux régions de choisir quel modèle leur convient [...] En plus, le budget sera connu plusieurs années à l’avance et non un an à la fois, affirme-t-il.

Michel Forget sourit à la caméra.

Michel Forget, candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Côte-du-Sud

Photo : Courtoisie de Michel Forget

Changement de rythme aux Îles-de-la-Madeleine

Le candidat de Québec solidaire aux Îles-de-la-Madeleine, Robert Boudreau, a changé de stratégie de campagne.

Étant étudiant à l’extérieur de la région, il ne prévoyait au départ ne faire que quelques apparitions publiques. Toutefois, il dit avoir constaté un engouement pour les idées de son parti et a décidé de mener une campagne plus intensive sur le terrain.

La seconde que je suis arrivé, les gens ont commencé à être très enthousiastes [...] Alors j’ai décidé de rester jusqu’à la fin des élections.

Robert Boudreau, candidat de Québec solidaire aux Îles-de-la-Madeleine

Si Québec solidaire forme le prochain gouvernement, Robert Boudreau promet de favoriser la transition vers des sources d'énergie renouvelables sur l'archipel.

Bisbille sur la Côte-Nord

La campagne électorale s'est invitée à l'inauguration du centre multifonctionnel G. Scherrer de Sept-Îles ce matin. Le ministre sortant de la Santé, le libéral Gaétan Barrette, a fait une apparition surprise à l'événement et a prononcé une allocution.

Gaétan Barrette sourit, entouré du président de la Commission scolaire du Fer et d'un étudiant.

Le ministre sortant de la Santé Gaétan Barrette ne s'est pas avancé sur les mesures concrètes pouvant retenir les médecins dans la région.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La députée sortante de Duplessis, Lorraine Richard, devait également prendre la parole à l'occasion de l'inauguration, mais Gaétan Barrette l'en aurait empêché. Ce dernier se défend de toute partisanerie, et dit avoir suivi le protocole.

J'ai l'impression que M. Barrette ne voulait pas que je prenne trop de place. Je pense que sa candidate libérale manquait peut-être un petit peu d'exposure et le fait que je prenne la parole faisait en sorte qu'elle en aurait encore eu moins. Quand on connaît M. Barrette on n’est pas étonnés.

Lorraine Richard, candidate du PQ dans Duplessis
Gros plan sur le visage de Lorraine Richard.

La députée sortante de Duplessis Lorraine Richard, lors de l'inauguration du centre multifonctionnel G. Scherrer à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Par ailleurs, questionné sur la pénurie de médecins en Haute-Côte-Nord, Gaétan Barrette soutient : L'idéal, c'est d'avoir plus de gens à temps plein qui sont résidents sur place. Alors c'est ce sur quoi on travaille constamment.

Réfection du quai de Port-Cartier

La chambre de commerce de Port-Cartier souhaite remettre le dossier de la réfection du quai municipal au centre de la campagne électorale dans la circonscription de Duplessis.

La perception qu’on a, c’est que les candidats [dans Duplessis] ne veulent pas en parler ou ne le priorisent pas.

Jean-Marie Potvin, président de la Chambre de commerce de Port-Cartier

Dans un communiqué, le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, a rappelé qu'il sollicite, depuis de nombreuses années, l'aide du gouvernement du Québec pour la rénovation du quai municipal. Un projet évalué à environ 35 millions de dollars.

Sommet de l’UMQ vendredi

Plusieurs centaines d’élus municipaux convergeront vers Québec le 14 septembre. L’Union des municipalités du Québec y tiendra le Sommet municipal 2018.

Philippe Couillard du Parti libéral du Québec, François Legault de la Coalition avenir Québec, Jean-François Lisée du Parti québécois et Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire sont attendus pour présenter leurs engagements en matière d'autonomie municipale, de fiscalité, de mobilité et d'occupation du territoire.

Rappelons que le 17 mai dernier, le premier ministre du Québec s'était engagé à transférer un point de la taxe de vente du Québec (TVQ).

Avec les informations de Marie-Josée Paquette-Comeau, de Denis Leduc, de Sylvie Aubut, de William Phénix et de Nicolas Lachapelle

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale