•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne à pied pour Denis Tardif, de la CAQ

Le candidat de la CAQ, Denis Tardif, mène la majorité de sa campagne à pied pour rencontrer les électeurs.

Le candidat de la CAQ, Denis Tardif, mène la majorité de sa campagne à pied pour rencontrer les électeurs.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Même avant le déclenchement de la campagne électorale, le caquiste Denis Tardif allait déjà à la recontre des électeurs de sa circonscription. À la marche, il frappe aux portes depuis près de deux mois pour convaincre les gens de lui accorder leur vote.

Un reportage de Julie Tremblay

J'ai fait près de 7000 portes jusqu'à maintenant, affirme le candidat lors de sa première rencontre de la journée, avec l'Association des camionneurs en vrac du Témiscouata.

Trois personnes autour d'une table

Denis Tardif explique ce qui retient l'attention dans la présente campagne électorale. «Y'a des élections où on a parlé d'environnement, d'écologie, là, c'est l'immigration », affirme-t-il.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Si le manque de travail des camionneurs occupe une bonne partie des discussions, un sujet qui fait beaucoup réagir durant la présente campagne fait surface.

Il suffit de donner son opinion sur l'immigration pour se faire traiter de raciste, déplore l'agent de transport Denis Beaulieu, qui participe à la réunion.

Denis Tardif et l'une de ses bénévoles, Ginette Caron, sillonnent les rues de Dégelis à la rencontre des électeurs.

Denis Tardif et l'une de ses bénévoles, Ginette Caron, sillonnent les rues de Dégelis à la rencontre des électeurs.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

L'équipe se dirige ensuite vers Dégelis pour faire du porte-à-porte, la principale activité de M. Tardif depuis le début de la campagne. Je marche environ 5 heures par jour, j'ai perdu 5 livres! , dit-il.

M. Tardif parle à un électeur rencontré dans la rue à Dégelis.

M. Tardif parle à un électeur rencontré dans la rue à Dégelis.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Faut lire le bulletin de vote jusqu'à la fin! Mon nom, c'est le dernier sur la liste!, lance à la blague le candidat pour faire sourire ses potentiels électeurs.

De passage à la résidence Dégelico, Denis Tardif tente de séduire les personnes âgées. Je vais être bien honnête avec vous, je viens chercher votre vote, si vous voulez me le donner!

Le candidat en discussion avec des personnes âgées

Au cours de sa campagne, Denis Tardif affirme qu'il entend parler principalement de trois sujets: le besoin de changement en politique, la santé, et l'autoroute 85.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

C'est un contact exceptionnel avec les gens. Je rentre dans leur maison, je suis invité dans leur cuisine... Tu peux réfléchir à ce que les gens te disent, il faut savoir les écouter. C'est un contact direct.

Denis Tardif, candidat caquiste dans Rivière-du-Loup–Témiscouata

Petit arrêt imprévu dans la journée, le maire par intérim de Témiscouata-sur-le-Lac, Denis Blais, sollicite une rencontre avec le candidat de la CAQ. Je suis là, je prends le temps, on y va , lance M. Tardif.

Les deux hommes à une table

Le maire par intérim de Témiscouata-sur-le-Lac, Denis Blais, explique la division des citoyens de sa municipalité dans le dossier de la construction d'un nouvel aréna et lui demande son appui.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

L'équipe poursuit ensuite sa tournée, et même si les électeurs ne sont pas à la maison, le candidat caquiste laisse tout de même une trace de son passage.

affiche attachée à la poignée de porte

Denis Tardif a trouvé un moyen tout simple d'indiquer aux électeurs que son équipe est passée par là.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le porte-à-porte, c'est très exigeant, c'est pas la voie la plus facile, mais on dit à la CAQ qu'on veut du changement, alors si on veut du changement [...] on rencontre les gens, on les écoute. C'est vraiment la voie dans laquelle on s'est engagés, affirme M. Tardif

Denis Tardif

  • Profession : retraité (autrefois membre de différentes organisations politiques, dont le Parti québécois, le Parti libéral du Québecn et le Parti conservateur du Canada)
  • Bureau de campagne : situé à Rivière-du-Loup
  • Membres de l'équipe : beaucoup, selon le candidat, sans pouvoir préciser de nombre
  • Lieu de résidence : Rivière-du-Loup

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale