•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour 22 de la campagne électorale en Mauricie/Centre-du-Québec

Des fruits et légumes à l'épicerie
Archives Photo: AFP / PAUL J. RICHARDS

L'achat local, les changements climatiques et des syndiqués de l'ABI au débat des chefs, voici le survol de la journée électorale du jeudi 13 septembre dans la région.

Faciliter l’achat local

Maski-Marché, c’est le nom de la « plateforme transactionnelle numérique » que le candidat pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Maskinongé, Simon Allaire, veut créer s’il est élu.

Il souhaite que les citoyens, les restaurateurs et les hôteliers puissent plus facilement acheter des produits locaux. La plateforme servirait aussi à faire la promotion des produits de la région.

Simon Allaire constate que même si les gens souhaitent manger local, ce n’est pas toujours facile de trouver les produits régionaux. La création d’un site web et d’une application mobile où trouver et acheter des produits d’ici aiderait tous ceux qui veulent manger local, selon le candidat caquiste.

Simon Allaire devant son véhicule de campagne, dans un champs de la ferme GagnonLe candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Maskinongé veut créer un site web et une application mobile pour faciliter l'achat local. Photo : Radio-Canada

Alors qu'il se trouvait dans une ferme de Trois-Rivières pour faire son annonce sur l’achat local, le candidat Simon Allaire a une fois de plus dû s’expliquer sur les nombreuses infractions d’excès de vitesse qu'il a commis au cours des dernières années.

Manifestation des syndiqués de l’ABI à Montréal

Les syndiqués de l'Aluminerie de Bécancour inc. (ABI) ont manifesté jeudi à l'entrée de la Maison de Radio-Canada à Montréal à l'occasion du débat des chefs.

Ils souhaitent que les leaders politiques s'impliquent davantage pour dénouer l'impasse dans les négociations avec la direction.

Pour écouter l'entrevue du président de la section locale 9700 des Métallos, Clément Masse, à l'émission 360 PM, cliquez ici.

Manifestants avec des drapeaux bleu et blanc devant la tour de Radio-CanadaDes membres du syndicat des Métallos de l'Aluminerie de Bécancour inc. (ABI) font parti des manifestants qui ont accueilli les chefs de parti à leur arrivée à la Maison de Radio-Canada Photo : Radio-Canada

Ils dénoncent aussi le contrat entre Hydro-Québec et l'Aluminerie d’Alcoa qui permet, selon le syndicat, de refiler une partie de la facture de ce conflit de travail aux Québécois.

L'Aluminerie n'achète présentement pas l'ensemble du bloc l'électricité qui lui est réservé, et ce, sans pénalité. Le syndicat croit que cela change le rapport de force.

Les 1300 travailleurs de l'ABI sont en lock-out depuis le début du mois de janvier.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Les changements climatiques

La candidate du Parti québécois (PQ) dans Trois-Rivières, Marie-Claude Camirand, affirme qu’elle fera de la lutte à la crise climatique une priorité si elle est portée au pouvoir.

Par voie de communiqué, elle explique qu’elle « mettra le développement durable au coeur de chacune de ses décisions en tant que députée ».

Elle promet notamment de soutenir « les projets de rénovations écoresponsables et de lutte aux îlots de chaleurs » dans la circonscription.

Marie-Claude Camirand en a profité pour dire que la CAQ ne s’intéresse pas suffisamment à la question climatique.

Visite du ministre sortant de l’Énergie

Le ministre sortant de l'Énergie et des Ressources naturelle, Pierre Moreau, était de passage à Trois-Rivières.

Les deux hommes assis devant une tableLe ministre sortant de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, en compagnie du candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Trois-Rivières, Jean-Denis Girard. Photo : Radio-Canada

En compagnie du candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, il a visité l’Institut de recherche sur l’hydrogène (IRH) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et l’entreprise Trigo Énergies.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale