•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre moments marquants d’Erik Karlsson avec les Sénateurs d’Ottawa

Erik Karlsson lors d'un match contre les Maple Leafs de Toronto, au Centre Air Canada .

Le capitaine des Sénateurs, Erik Karlsson.

Photo : Getty Images / Claus Andersen

Radio-Canada

Erik Karlsson a offert neuf saisons aux partisans des Sénateurs d'Ottawa, après avoir été sélectionné au premier tour au repêchage de 2008. Son talent a fait tourner bien des têtes pendant ses présences sur la glace et certains moments resteront gravés dans la tête des amateurs de hockey de la capitale.

Un texte de Jérémie Bergeron et Kim Vallière

Ses trophées Norris

Erik Karlsson a raflé le trophée Norris à deux reprises au cours de sa carrière, soit en 2012 et 2015. Cet honneur est remis chaque année au meilleur défenseur de la LNH.

Ottawa Senators' Erik Karlsson poses with the James Norris Memorial Trophy after winning the award at the NHL Awards show Wednesday, June 24, 2015, in Las Vegas. (AP Photo/John Locher)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Erik Karlsson lorsqu'il a remporté, pour la deuxième fois, le trophée Noris. (Archives,2015)

Photo : Associated Press / John Locher

Karlsson est l’un des rares à avoir eu autant de nomination pour ce trophée. En six saisons, le capitaine sortant des Sénateurs a été nommé à quatre reprises comme finaliste.

Jouer le pied cassé

Visiblement, rien n’arrête le défenseur de 28 ans. Au printemps 2017, les Sénateurs n’étaient qu’à un but d’une présence en finale de la Coupe Stanley. Pendant les trois tours des séries éliminatoires, Karlsson a joué avec des microfractures au pied gauche.

Erik Karlsson, entouré de Craig Anderson et Dominic MooreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Erik Karlsson a joué plusieurs semaines avec deux fractures à un pied, dont pendant les séries éliminatoires.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Il est une machine, aussi simple que ça, avait alors déclaré l’entraîneur-chef de l’équipe, Guy Boucher, en référence à son joueur, qui n’avait raté aucune des 19 parties de son équipe avait récolté 18 points pendant les séries éliminatoires.

Karlsson a dû être opéré l’été suivant pour réparer des tendons déchirés. Il avait déclaré à son retour au jeu que la moitié de l’os de sa cheville gauche avait été retiré lors de l’opération.

Devenir capitaine

Le 4 octobre 2014, Karlsson devient le neuvième capitaine de l’histoire des Sénateurs d’Ottawa. Il remplace alors Jason Spezza, été échangé aux Stars de Dallas.

Erik Karlsson, plein sourire, lors de sa remise de chandail de capitaine des Sénateurs. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Erik Karlsson a succédé à Daniel Alfredsson à titre de capitaine des Sénateurs d'Ottawa, en 2014.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

En acceptant ce poste, le défenseur avait déclaré qu’il s’agissait d’un honneur d’être nommé capitaine d’une équipe de hockey canadienne. Ce n’est pas quelque chose à quoi je pensais en venant ici, mais j’ai hâte de prendre ces responsabilités.

Le Suédois avait cité son compatriote Daniel Alfredsson comme exemple, lui qui a occupé les fonctions de capitaine de 1999 à 2013. Les deux hommes de hockey sont devenus de bons amis par la suite.

Dernier match à Ottawa

Les rumeurs d'une transaction visant Karlsson, qui deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2019, ont commencé au cours de sa dernière saison avec les Sénateurs.

Incertain quant à son futur à Ottawa, le défenseur s’est assuré de garder un souvenir de son dernier match au Centre Canadian Tire. Après avoir amassé trois passes au cours d’une défaite de 6-5 contre les Jets de Winnipeg, Karlsson avait récupéré la rondelle du match dans le filet pour la conserver.

C'était un présage de la suite des choses pour celui qui a réitéré à de nombreuses reprises son amour pour la capitale canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports