•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Gallant dévoile les notes de sa rencontre avec Blaine Higgs

Brian Gallant en point de presse.

Brian Gallant persiste et signe : il n'a jamais offert de poste au sein de son Cabinet à Blaine Higgs, soutient-il.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Le chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a déclaré que les libéraux avaient tenté de le recruter en 2014. Brian Gallant, chef du Parti libéral, dément cette déclaration et dévoile, pour en prouver la fausseté, ses notes prises lors de la rencontre désormais célèbre.

Brian Gallant et Blaine Higgs s’entendent sur un point : il n’y a eu qu’une seule rencontre entre les deux chefs de parti. C’était, selon Blaine Higgs, au Crowne Plaza de Fredericton, quelques semaines après l’élection de 2014, vers l’Action de grâces.

Brian Gallant est prudent : il a conservé, depuis quatre ans, les notes qu’il avait prises lors de cette rencontre. Celles-ci, sur la photo ci-dessous, sont difficiles à déchiffrer et sont uniquement rédigées en anglais. Il explique cependant, en point de presse, qu’elles démontrent qu’il n’y a pas eu de discussion sur le recrutement de Blaine Higgs parmi les libéraux.

Une photo des notes, en anglais, de Brian GallantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Brian Gallant assure que ses notes indiquent qu'il n'a pas discuté de la possibilité de recruter Blaine Higgs lors de leur rencontre en 2014.

Photo : Radio-Canada / Parti libéral du Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs donne raison à Brian Gallant : le premier ministre ne lui a pas offert le poste de ministre des Finances lors de cette rencontre. Les deux politiciens auraient plutôt discuté de la transition entre les gouvernements de David Alward et de Brian Gallant.

Mais d’autres rencontres, avec différents membres du Parti libéral, ont suivi, assure le chef du Parti progressiste-conservateur :

  • Blaine Higgs aurait participé à une réunion au bureau d'Ed Doherty avec notamment Jordan O’Brien, Victor Boudreau et Len Hoyt. C’est là, dit-il, que les libéraux auraient obtenu un exemplaire du rapport Ernst & Young qu’ils ont dévoilé cette semaine. Brian Gallant n’était pas présent;
  • Dans les semaines suivantes, Blaine Higgs et Len Hoyt se sont revus au moins deux fois. Ce serait, toujours selon Blaine Higgs, lors d’une de ces rencontres que Len Hoyt lui aurait offert de devenir ministre ou sous-ministre des Finances;
  • Blaine Higgs admet ne pas avoir refusé immédiatement, mais un peu plus tard, durant le mois de novembre.

En tout, cette histoire aurait duré environ deux mois.

Je n’ai fait aucune offre à Blaine Higgs

En réponse, Brian Gallant répète qu’il ne lui a jamais offert de poste au sein de son Cabinet. Je suis [sûr à] 100 % que moi, je n’ai fait aucune offre à Blaine Higgs de joindre notre équipe, a lancé Brian Gallant en point de presse.

Je suis aussi certain que je n’ai aucunement autorisé qui que ce soit de faire une sorte d’offre comme ça. Et si ça m’avait été proposé, j’aurais refusé.

Brian Gallant

Lorsqu’un journaliste lui a demandé si un membre de l’équipe de transition aurait pu faire une telle offre sans son autorisation, Brian Gallant a répondu qu’il ne pouvait parler que de ce dont il était au courant.

C’était évident lors de la réunion que la seule chose qu’il voulait prôner, c’était des coupures, alors moi, je n’étais plus intéressé d’entendre ses idées, a-t-il conclu.

Avec les informations de Michel Corriveau et Catherine Allard

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale