•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Labeaume demande à la mafia de « décamper »

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Le maire de Québec, Régis Labeaume Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La mafia n'est pas la bienvenue à Québec, tranche le maire Régis Labeaume. « Faites vos valises et décampez. »

M. Labeaume a fait cette déclaration, jeudi, en réaction à un reportage du Journal de Montréal selon lequel un lieutenant de l'ex-parrain Vito Rizzuto s’est installé dans la capitale récemment et tente d’y faire « des affaires ».

L’homme en question, Francesco Del Balso, aurait établi ses pénates à Québec au printemps. Il aurait notamment tenté d’extorquer le propriétaire de la pizzéria La Fornarina, située sur la rue Saint-Jean.

Une plainte a été déposée au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), qui fait enquête dans ce dossier.

Invité à commenter ces révélations, Régis Labeaume a été catégorique à l'endroit de Del Balso. « Honnêtement, je lui dirais de faire ses valises et de s’en aller. S’il a fait ça pendant des années à Montréal, il s’est trompé de ville », a lancé le maire, en marge d’une conférence de presse de l’Union des municipalités du Québec. « La police est sur le cas. […] On ne veut pas le voir à Québec. »

Dénoncez, dit le maire

M. Labeaume s’est ensuite adressé à tous les propriétaires de commerces qui auraient été la cible du même individu. Selon le reportage du Journal, six restaurants auraient été approchés par Del Balso ou son entourage au cours des derniers mois.

« Je veux dire à tous ceux et celles qui pourraient être victimes de tentative d’extorsion d’appeler immédiatement le Service de police de la Ville de Québec, qui vont les protéger. Qu’ils aient le courage de le faire. Qu’ils n’acceptent aucune tentative d’extorsion et de corruption. »

M. Del Balso avait déjà fait parler de lui à Québec. Un entrepreneur de la région s'était confié à l'émission Enquête, en 2010, après avoir été menacé par ce proche de la mafia.

Il a été condamné à 15 ans de pénitencier, en 2008, pour gangstérisme. Il a été libéré l'hiver dernier.

Ce n’est pas la première fois que le maire de Québec évoque la mafia. En 2014, il avait déclaré que la mafia « gagnait du terrain à Québec ». Il avait tenu ces propos alors que l'hôtel le Concorde était en vente. Il disait alors vouloir protéger la vocation de l'immeuble.

Politique