•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée scolaire avec deux semaines de retard dans une communauté autochtone en Ontario

Pancarte de la Première Nation de Kashechewan sur la côte ouest de la baie James.
La Première Nation de Kashechewan a fermé les salles de classe portables des élèves de l'élémentaire. Photo: CBC/Erik White

Les élèves de l'élémentaire à Kashechewan, sur la côte ouest de la baie James, vont commencer leur année scolaire lundi, avec deux semaines de retard.

Au début du mois, les leaders de la communauté ont fermé leurs salles de classe portables, après les avoir déclarées insalubres. Ils évoquent des problèmes de moisissure et la détérioration des fondations des structures qui servent d’école depuis 10 ans.

Le report du retour en classe pour nos enfants est une crise et afin d’obtenir une action immédiate, nous avons décidé de déclarer un état d’urgence parce que nous voulons les voir à l’école le plus tôt possible, avait alors déclaré le chef de la Première Nation de Kashechewan, Leo Friday.

Le conseil de bande a décidé que les jeunes élèves partageraient les locaux de l'école secondaire de la communauté, en alternance avec les élèves plus âgés.

Le gouvernement fédéral dit travailler avec la communauté pour trouver une solution à long terme.

J’espère avoir le plus d’options possible pour considérer ce qui sera le moins perturbateur pour les élèves et qui sera un endroit sécuritaire et approprié pour leur permettre d’obtenir une bonne éducation.

Jane Philpott, ministre des Services aux Autochtones

La ministre Philpott doit rencontrer le chef et d’autres leaders de la communauté, la semaine prochaine.

Au fil des ans, plusieurs maisons de la communauté de Kashechewan ont été démolies en raison de problèmes de moisissure liés à des inondations printanières.

Un projet de relocalisation de la communauté a débuté en 2005 et a été ravivé au cours des dernières années.

Éducation

Société