•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Embauche d’ambulanciers unilingues : Blaine Higgs persiste et signe

Une ambulance au Nouveau-Brunswick.
Blaine Higgs affirme que l'accès au service ambulancier prime la langue des paramédicaux. Photo: Radio-Canada / Guy R. LeBlanc
Radio-Canada

Le chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, réaffirme sa volonté d'embaucher des ambulanciers unilingues, qui apprendraient ensuite la seconde langue officielle.

Pour que les soins de santé de nos citoyens soient prioritaires, nous embaucherons en raison des compétences et nous passerons ensuite à la formation linguistique, affirme Blaine Higgs, par voie de communiqué.

Nous comprenons l'importance de fournir des services de soins de santé dans les deux langues officielles. Mais à l’heure actuelle, nous nous trouvons dans une situation où les personnes nécessitant des soins d’urgence ne l’obtiennent pas. C’est une question de vie ou de mort, explique Blaine Higgs.

Blaine Higgs donne une conférence de presse devant son autobus de campagne.Les ambulances restent au garage en raison du manque d’ambulanciers bilingues, croit Blaine Higgs. Il propose d’embaucher des ambulanciers unilingues anglophones pour qu’ils apprennent le français en deux ans. Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Que ferait-il si des ambulanciers unilingues anglophones n’arrivaient pas à apprendre le français en deux ans? Nous nous préoccuperons de cela dans deux ans, a-t-il répondu, en anglais.

Le chef progressiste-conservateur ajoute que son gouvernement travaillerait avec Ambulance NB pour améliorer l’accès au service, et examinerait d’autres obstacles au recrutement d’ambulanciers.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale