•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés d'entretien de la STM manifestent

Des dizaines de syndiqués portant des t-shirts noirs manifestent dans la rue.
Le syndicat affirme que la direction réclame plusieurs reculs dans les acquis des employés. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Le syndicat des employés d'entretien de la Société de transport de Montréal (STM) avait convié ses plus de 2400 membres à manifester devant les bureaux de l'employeur jeudi après-midi, au centre-ville de Montréal, pour protester contre le contenu des demandes qui auraient été déposées à la table de négociation.

Le syndicat affirme que la direction réclame plusieurs reculs dans les acquis des employés.

Il veut aussi dénoncer le fait que la STM a affirmé que les employés d'entretien étaient responsables de perturbations de la rentrée sur les routes. La direction a récemment fait savoir qu'en comparaison aux années précédentes, elle a dû supprimer plus de 1900 heures de service d'autobus pour les trois premiers jours suivant le congé de la fête du Travail, comparativement à 174 heures en 2017 et à 151 heures en 2016 pour la même période.

Le 18 août dernier, le Tribunal administratif du travail a infligé un revers aux employés d'entretien de la STM qui devaient entamer ce jour-là leur grève des heures supplémentaires. Le Tribunal a jugé insuffisants les services essentiels que le syndicat prévoyait assurer.

La semaine dernière, la ministre du Travail, Dominique Vien, a confié au médiateur Mathieu Lebrun le mandat de s'impliquer dans le processus de négociation du renouvellement de la convention collective des employés d'entretien..

Grand Montréal

Politique municipale