•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prédire l’avenir de la forêt boréale grâce à des oiseaux

Peuplements d’épinette noire immédiatement après la coupe partielle de régénération, suivant la méthode de la coupe progressive

Une forêt en pleine régénération

Photo : Roger Gagné

Radio-Canada

Une équipe de chercheurs tente de prédire l'évolution de la forêt boréale entre le lac Saint-Jean et le réservoir de la Manicouagan, sur la Côte-Nord. Elle le fera en observant le pic à dos noir qui raffole des vieilles forêts de conifères et des arbres morts.

Un texte de Laurie Dufresne

Selon Junior Tremblay, chercheur au Centre d'étude de la forêt de l'Université Laval, la modélisation de l'habitat du pic tient compte des opérations forestières, des ravages d'insectes et des feux provoqués par les changements climatiques.

Le pic à dos noir va s'alimenter sur des arbres récemment morts qu'on peut trouver après des perturbations naturelles comme le feu et aussi dans de vieilles forêts. Donc, c'est un indicateur de la biodiversité, à la fois des habitats après les feux récents, puis aussi des vieilles forêts boréales, soutient Junior Tremblay.

C'est d’offrir des simulations pour aider la prise de décisions, puis d’être en mesure de comprendre l'impact ou comment on peut gérer nos forêts.

Junior Tremblay, chercheur à l’Université Laval

La préservation des vieilles forêts offrirait la meilleure garantie de diversité sur un horizon de 50 ans. Mais ce n’est pas la seule solution selon Junior Tremblay. Un autre moyen, c'est d'appliquer davantage de coupes partielles dans les vieux peuplements matures, pour maintenir les essences de conifère dans le peuplement. Puis, il y a aussi de diminuer la pression sur les essences résineuses à la récolte, et de tenter de soutenir un marché sur les essences feuillues ou décidues, explique-t-il.

En bout de piste, le travail des chercheurs pourrait épauler les choix de gestion et de régénération des forêts en constante mutation.

Avec les informations de Louis Garneau

Côte-Nord

Faune et flore