•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Goulimine Sylvie Cadôret, de QS, fait campagne à la ferme

Goulimine Sylvie Cadôret fait campagne auprès des agriculteurs et prend des notes pour mieux connaître leur réalité.
Goulimine Sylvie Cadôret fait campagne auprès des agriculteurs et prend des notes pour mieux connaître leur réalité. Photo: Radio-Canada / Julie Tremblay
Radio-Canada

La campagne de la candidate de Québec solidaire dans Rivière-du-Loup–Témiscouata, Goulimine Sylvie Cadôret, se déroule à un rythme un peu moins effréné que celle des autres candidats de la circonscription.

Un reportage de Julie Tremblay

L'aspirante députée, accompagnée de toute son équipe électorale — c'est-à-dire une seule personne — sillonne le territoire à bord de sa « béluga-mobile », une voiture nommée et peinte à l'occasion des élections, qui lui sert également de bureau de campagne.

Le 21e jour de campagne de la candidate solidaire se fait sous le thème de l'agriculture. Goulimine Sylvie Cadôret, issue elle-même d'une famille d'agriculteurs, amorce sa tournée à la ferme Porc-Pic, de Saint-Simon, où il est question d'agriculture de proximité, du monopole de l'Union des producteurs agricoles (UPA) et de la difficulté à financer de petits projets en agriculture.

Goulimine Sylvie Cadôret en compagnie de son bras droit durant la campagne, Céline Tremblay et des propriétaires de la fermette touristique Porc-Pic de Saint-Siméon, Véronique Couture et Maxime WilsonGoulimine Sylvie Cadôret en compagnie de son bras droit durant la campagne, Céline Tremblay et des propriétaires de la fermette touristique Porc-Pic de Saint-Siméon, Véronique Couture et Maxime Wilson Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Maintenant, en agriculture, il faut que tu sois passionné, sinon tu vas débarquer. Y'a rien pour nous aider, les petites entreprises sont peu aidées, déplore Véronique Couture, qui, en ayant plusieurs types d'animaux et en produisant une petite quantité de plusieurs produits différents, se sent délaissée par les gouvernements.

Voiture arborant un belugaGoulimine Sylvie Cadôret a fait peindre un béluga sur son véhicule pour signifier son attachement au fleuve et à l'environnement. Le béluga a été peint par un artiste en réinsertion sociale. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Après avoir passé plus d'une heure à discuter avec les propriétaires de la ferme Porc-Pic, retour à bord de la béluga-mobile, direction le parc Croc-Nature de Saint-Simon.

Des bélugas, j'en ai partout dans la voiture aussi! C'est un peu l'emblème de ma campagne, c'est aussi pour signifier toutes les richesses qu'on a et qu'il ne faut pas détruire.

Goulimine Sylvie Cadôret, candidate de Québec solidaire dans Rivière-du-Loup–Témiscouata

Au parc, pas d'électeurs en vue, mais la candidate Cadôret prend tout de même le temps de parler de ce projet porteur. Nous sommes venues à l'inauguration du parc. C'est vraiment un exemple du travail de toute la communauté, affirme-t-elle, tout le monde a mis la main à la pâte.

Goulimine et Céline dans un sentier devant des arbustes«Ça doit faire 40 ans que je m'insurge et que je médite sur le bien-fondé de nos organisations politiques. Je trouve qu'on est loin de se préoccuper de notre environnement, de la santé et du bien-être des collectivités.» Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

À Trois-Pistoles, c'est pour rencontrer la propriétaire de la jeune entreprise Chaga du Bas, Julie Sylvain, que la candidate s'arrête. Mme Sylvain souhaitait donner son vote à Mme Cadôret, mais explique que le positionnement de Québec solidaire en faveur du prolongement de l'autoroute 20, récemment, l'a fortement déçue.

Julie Sylvain, de Chaga du Bas, explique ses démarches pour commercialiser le chaga cueilli et transformé à Trois-Pistoles.Julie Sylvain, de Chaga du Bas, explique ses démarches pour commercialiser le chaga cueilli et transformé à Trois-Pistoles. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

La rivière, ici, c'est toute une richesse. Elle est baignable, la qualité de l'eau s'améliore toujours, il y a des sentiers... Il y a tout un développement à faire, affirme Julie Sylvain, qui croit que le prolongement de l'autoroute 20 nuirait forcément à la vitalité, à l'économie et à l'environnement pistolois.

En fin d'après-midi, c'est chez l'agriculteur François Fillion, à L'Isle-Verte, que l'équipe fait halte. Ici aussi, le monopole de l'UPA fait beaucoup jaser. M. Fillion souhaiterait que le prochain gouvernement valorise une agriculture à échelle humaine qui diminuerait la détresse psychologique chez les agriculteurs. En 1985, dans le coin, on était 64 fermes laitières. À cette heure, on est 18, déplore-t-il.

Agriculteur sur le perron avec la candidateLe producteur de lait François Fillion déplore que les candidats d'ici ne parlent pas davantage d'agriculture et de foresterie pendant la campagne. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Vers 15 h 30, les visites d'agriculteurs sont terminées pour la journée, mais il reste encore une rencontre, en soirée, avec les préfets de la MRC de Rivière-du-Loup qui veulent connaître les intentions de la candidate, notamment au sujet des services en santé et de l'autoroute 20.

Cependant, après avoir parcouru près de 2000 kilomètres pendant la campagne, un petit imprévu ralentit l'équipe...

Candidate qui change son pneuLa « béluga-mobile », qui a parcouru près de 2000 km pendant la présente campagne, a fait une crevaison près de L'Isle-Verte. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Malgré la crevaison, Goulimine Sylvie Cadôret reste optimiste et relève les manches, prête à affronter le reste de la campagne et, surtout, à continuer de rencontrer les électeurs.

Le plus important pour moi, dans mes rencontres avec les électeurs, c'est d'être à leur écoute. Qu'on arrive, dans une discussion, à voir où on se rencontre. [...] À Québec solidaire, on a moins de moyens financiers, mais ce n'est pas la finance qui fait la dynamique de la campagne, précise la candidate.

Goulimine Sylvie Cadôret

  • Profession : copropriétaire d'une entreprise de traîneaux à chiens et organisatrice communautaire
  • Bureau de campagne : aucun
  • Membres de l'équipe : 2
  • Lieu de résidence : Lejeune

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale