•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat des chefs : Blaine Higgs affirme que les libéraux ont essayé de le recruter comme ministre des Finances

Brian Gallant et Blaine Higgs lors du débat des chefs du Nouveau-Brunswick sur les ondes de CBC.

Brian Gallant a éclaté de rire lorsque le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, a affirmé que les libéraux avait essayé de le recruter.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier débat des chefs au Nouveau-Brunswick avait lieu mercredi soir, sur les ondes de CBC. À la toute fin du débat, le chef du Parti progressiste-conservateur a causé la surprise en lançant que le Parti libéral avait tenté de le recruter comme ministre des Finances après les dernières élections, des propos aussitôt démentis par le chef libéral.

Brian Gallant (Parti libéral), Blaine Higgs (Parti progressiste-conservateur), David Coon (Parti vert), Jennifer McKenzie (Nouveau Parti démocratique) et Kris Austin (Alliance des gens) ont tous participé à ce débat de 90 minutes, modéré par l’animateur de CBC Harry Forestell.

Les chefs des partis ont monté le ton à quelques reprises durant le débat, notamment lors des discussions sur le bilinguisme, les soins de santé et les services sociaux.

Mais le clou de la soirée s'est produit lorsque Blaine Higgs, le chef du Parti progressiste-conservateur, a affirmé que les libéraux de Brian Gallant avaient tenté de le recruter en tant que ministre ou sous-ministre des Finances. Il a même produit une déclaration sous serment à ce propos.

Une photo du document, envoyée par le Parti progressiste-conservateur. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Blaine Higgs, le chef du Parti progressiste-conservateur, a sorti ce document de sa poche durant le premier débat des chefs au Nouveau-Brunswick, sur les ondes CBC.

Photo : Radio-Canada / Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick

J'ai choisi de ne pas le faire, parce que ce gouvernement est tellement irresponsable en promettant toujours plus et en faisant des promesses irresponsables, a ajouté Blaine Higgs.

Le chef du Parti libéral, Brian Gallant, a d'abord éclaté de rire pour ensuite simplement répondre qu'il ne voulait pas de Blaine Higgs comme ministre des Finances. J'en jurerai serment, a-t-il ajouté.

Les cinq chefs côte à côte sur le plateau de tournage du débat

Le débat a mis aux prises la chef du Nouveau Parti démocratique, Jennifer McKenzie, le chef du Parti vert, David Coon, le chef de l'Alliance des gens, Kris Austin, le chef du Parti libéral, Brian Gallant, et le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs.

Photo : La Presse canadienne / Marc Grandmaison

Après le débat, le bureau de Brian Gallant a fait parvenir à Radio-Canada une déclaration de ce dernier. Le chef libéral reconnaît qu’il a rencontré Blaine Higgs après les élections de 2014, mais pour savoir si c’était ce dernier ou l’ancien premier ministre David Alward qui avait orchestré des compressions budgétaires.

En discutant avec Blaine Higgs, il est devenu clair qu'il était en effet l'architecte des [compressions] de son gouvernement dans l'éducation, les soins de santé et l'infrastructure et qu'il aurait, en fait, coupé davantage. Par conséquent, nous ne nous sommes pas rencontrés à nouveau. Je n'ai jamais voulu que Blaine Higgs soit ministre des Finances, je ne lui ai en aucun cas offert le ministère des Finances et je n'ai autorisé personne à lui offrir le ministère des Finances, affirme Brian Gallant.

Ambulances et bilinguisme

Blaine Higgs a fait cette déclaration 10 minutes avant la fin du débat. Autrement, le débat s'est déroulé sans grand bouleversement. Les cinq chefs ont parfois monté le ton et se sont souvent coupé la parole. Ils ont répondu à des questions sur les régions rurales, les communautés autochtones, le bilinguisme et l'équité salariale.

Kris Austin a notamment réitéré son intention de mettre fin à la dualité linguistique, affirmant que les Néo-Brunswickois moyens, peu importe leur langue, s'entendent bien.

Brian Gallant et Blaine Higgs ont quant à eux profité de l'occasion pour discuter de l'éducation et de l'immersion en français.

La question du bilinguisme des employés d'Ambulance NB a aussi été soulevée. Je pense que c'est problématique de prétendre que le problème c'est la langue lorsqu'il y a en fait un problème de gestion, a dit David Coon, du Parti vert.

Brian Gallant a quant à lui affirmé que 42 nouveaux postes d'ambulanciers avaient été ajoutés dans les dernières années.

Équité salariale

Les chefs ont dû expliquer comment ils comptaient garantir l'équité salariale dans le secteur privé. Brian Gallant a alors affirmé que le Parti libéral comptait créer une loi à cet effet.

Jennifer McKenzie, du NPD, a alors répondu que le gouvernement libéral n'avait pas respecté un engagement antérieur en matière d'équité salariale.

La protection des enfants

Une journaliste de CBC, Karissa Donkin, a demandé aux chefs comment ils comptaient améliorer la protection des enfants au Nouveau-Brunswick.

Kris Austin, de l'Alliance des gens, a assuré que son parti augmenterait les dépenses en matière de services sociaux pour venir en aide aux travailleurs sociaux qui sont surchargés.

Les libéraux et les progressistes-conservateurs auraient pu régler ce problème depuis des années, mais ils ont échoué, lance quant à lui David Coon.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale