•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laval annule l'appel d'offres pour la construction du complexe aquatique

Le futur complexe aquatique de Laval, d'une valeur de 61 millions de dollars.

Le futur complexe aquatique de Laval, d'une valeur de 61 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Radio-Canada

La Ville de Laval a annulé mercredi l'appel d'offres lancé en avril dernier pour la construction du futur complexe aquatique et rejeté les trois soumissions reçues en raison des coûts anticipés qui s'avèrent plus élevés que le budget prévu pour ce contrat.

« La plus basse des trois soumissions obtenues s’est avérée 46 % plus élevée que le budget disponible pour ce contrat », a expliqué la Ville dans un communiqué, soulignant toutefois qu'elle ne laisse pas tomber le projet.

Le projet du complexe aquatique avait été présenté à la presse en janvier 2017. La Ville souhaitait que le bâtiment, qui devait être construit près du Cosmodôme, le long de l'autoroute 15, soit prêt en 2020 afin d'accueillir la finale provinciale des Jeux du Québec.

À l'époque, les coûts avaient été estimés à 61 millions de dollars. Or, les trois soumissions reçues au printemps allaient de 82 à 86 millions de dollars.

L'opposition lavalloise, qui avait demandé cet été à l'administration du maire Marc Demers d'annuler l'appel d'offres, espère que l'enveloppe budgétaire destinée au complexe soit plutôt utilisée pour la construction de piscines à moindre coût qui seront « mieux réparties sur le territoire de Laval ».

« Les quartiers de Laval manquent cruellement de piscines », a indiqué mercredi le chef de l'opposition officielle, Michel Trottier, dans un communiqué.

La Ville de Laval a déjà déboursé 8,3 millions de dollars afin de réaliser les plans et devis du complexe et la préparation des fondations du bâtiment. Les travaux d'excavation ont d'ailleurs commencé.

Isoler ou non les fondations

Le conseil municipal devra par ailleurs décider le 2 octobre prochain si des travaux pour isoler les fondations du complexe avant l'hiver iront de l'avant. Leur coût s'élève à 710 930 $.

L'opposition a d'ailleurs appelé le conseil à entériner cette dépense, « malgré l’issue incertaine du complexe aquatique ».

Grand Montréal

Politique municipale