•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti libéral aiderait les MRC dévitalisées, dont trois en Gaspésie

Les candidats libéraux dans Bonaventure et Gaspé, François Whittom et Alexandre Boulay
Les candidats libéraux dans Bonaventure et Gaspé, François Whittom et Alexandre Boulay Photo: Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay
Radio-Canada

Le Parti libéral s'engage à bonifier l'aide aux MRC les plus dévitalisées du Québec. Des dix MRC les plus pauvres du Québec, trois sont gaspésiennes, soit la Haute-Gaspésie, le Rocher-Percé et Avignon.

L'annonce a été faite mercredi à Sainte-Anne-des-Monts, par les candidats Alexandre Boulay, dans Gaspé, et François Whittom, dans Bonaventure.

Les candidats ont par contre refusé de préciser la somme supplémentaire qui serait offerte à ces MRC.

Je ne peux pas vous donner le montant exactement, mais c’est un montant qui est intéressant et qui va pouvoir soutenir la région, a soutenu M. Boulay.

Les Chic-Chocs au cœur des plans

Une chaîne de montage du Parc national de la Gaspésie où on peut apercevoir de la neige au sommet.Le Parc national de la Gaspésie. Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les candidats souhaitent que cette enveloppe supplémentaire puisse contribuer à faire des Chic-Chocs une destination incontournable dans l'est de l'Amérique du Nord.

On a un attrait touristique majeur ici, au centre de la région et on a une multitude d'entrepreneurs qui y voient une opportunité, a fait valoir le candidat de Gaspé, Alexandre Boulay.

MM. Boulay et Whittom disent compter aussi sur des investissements de la Sépaq dans les infrastructures du parc de la Gaspésie.

Selon Alexandre Boulay, ces fonds seraient mis à la disposition des entrepreneurs aussitôt après une réélection du Parti libéral.

Du réchauffé, selon la candidate péquiste

La candidate péquiste dans la circonscription de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a rappelé qu'en 2013, le Parti québécois avait mis en place une Stratégie d'intervention gouvernementale pour le développement de la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Le plan ciblait le tourisme d'aventure, la mise en valeur des Chic-Chocs, et un plan d'investissement pour les infrastructures de la SÉPAQ.

Gaétan Lelièvre, alors ministre des Régions, était le vice-président du comité ministériel devant assurer la réalisation de cette stratégie.

Mme Mélançon affirme que lorsque le Parti libéral a pris le pouvoir en 2014, ces projets et la Stratégie ont été mis de côté.

Avec les informations de Michel-Félix Tremblay et de Sylvie Aubut

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale