•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg veut recouvrer des dépenses de 1,8 M $ liées au cannabis

Feuille de plant de cannabis.
La Ville de Winnipeg prévoit des dépenses supplémentaires de 1,8 million de dollars en raison de la légalisation du cannabis à usage récréatif. Photo: iStock / Yarygin

La Ville de Winnipeg envisage d'introduire de nouvelles taxes d'affaires ou de nouveaux droits pour récupérer la somme de 1,8 million de dollars en dépenses supplémentaires qu'entraînera la légalisation du cannabis à usage récréatif.

Dans un rapport déposé mercredi, le chef des Services généraux de la Ville, Michael Jack, dit qu'il s'attend à ce que le Service de police de la Ville de Winnipeg dépensera 1,2 million de dollars de plus en raison de la légalisation du cannabis et que les dépenses supplémentaires des autres départements s’élèveront à 600 000 $.

Selon Michael Jack, le gouvernement provincial n’a pas accepté de partager avec la Ville les revenus qu’il tirera du cannabis. La province imposera une taxe pour responsabilité sociale de 6 % sur les ventes de cannabis, et la Société manitobaine des alcools et des loteries en collectera une autre de 9 % sur les ventes en gros de cannabis.

La Ville envisage d’introduire un nouveau droit de permis pour la distribution et la vente de cannabis, ou un taux d’imposition différentiel pour les entreprises liées à la commercialisation du cannabis.

Les responsables municipaux ne disent pas quelles conséquences ces mesures pourraient avoir sur le prix au détail du cannabis, que la province espère arriver à maintenir suffisamment bas pour limiter le marché noir.

La légalisation du cannabis à usage récréatif entre en vigueur au Canada le 17 octobre 2018.

Avec des informations de Bartley Kives, CBC

Politique municipale

Politique