•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 15 M$ de crédit d'impôts pour Bitfarms à Sherbrooke

Une multitude de processeurs alignés sur une immense étagère.
Une mine de cryptomonnaie (archives) Photo: Radio-Canada / Bahador Zabihiyan

L'entreprise spécialisée en cryptomonnaies et en chaînes de blocs Bitfarms pourra obtenir jusqu'à 15 millions de dollars en crédit d'impôts de Québec pour son projet à Sherbrooke, a appris Radio-Canada.

Un texte de Charles Beaudoin

Bitfarms s'est qualifiée au début du mois d'août pour le congé fiscal pour grands projets d'investissement du ministère des Finances du Québec. L'entreprise avait annoncé en grande pompe en mars dernier vouloir investir 250 millions de dollars et créer plus de 250 emplois à Sherbrooke par l'implantation de centres de calculs informatiques où de superordinateurs sécuriseront le réseau informatique pour pouvoir effectuer notamment des transactions de bitcoins.

Pour y avoir droit, l'entreprise devra cependant dépenser plus de 100 millions de dollars en l'espace de 60 mois, ce qui ajoute à la crédibilité de son projet, estime le directeur des rélations publiques de Bitfarms, Bahador Zabihiyan.

Le but, ce n'est pas juste de mettre une mine de cryptomonnaies à Sherbrooke, ça va au-delà de ça, insiste M. Zabihiyan. On veut développer cette technologie-là de la chaîne de blocs. Le bitcoin est l'une des applications principales pour l'instant, mais on voit un grand potentiel dans cette technologie et on pense qu'au Québec, il y a tous les ingrédients pour la développer.

Notre but, c'est de créer un pôle d'innovations dédié à la technologie de la chaîne de blocs, une technologie d'avenir qui intéresse toutes les compagnies. Sherbrooke, c'est trois centres de calculs, un laboratoire de microélectronique et un centre administratif.

Bahador Zabihiyan, directeur des relations publiques chez Bitfarms

Jusqu'à présent, Bitfarms a dépensé près de 5 millions de dollars pour faire l'acquisition de deux bâtiments à Sherbrooke. L'entreprise dit cependant être en attente de la décision de la Régie de l'énergie, qui doit statuer en octobre sur la création d'une nouvelle catégorie de consommateurs pour l'usage cryptographique lié à la chaîne de blocs.

On veut prendre notre temps pour bâtir un projet solide, qui est structurant et qui crée de l'emploi à long terme à Sherbrooke [...] On attend la décision de la régie pour accélérer le rythme des investissements, signale Bahador Zabihiyan.

Il faut que nos activités démarrent, qu'on crée des emplois, qu'on génère des revenus et après on aura droit à ce congé de taxes, précise-t-il.

Au total, 28 entreprises ont bénéficié du congé fiscal pour grands projets d'investissement depuis son instauration en 2012, selon le plus récent bilan économique du Québec produit par le ministère des Finances, pour des investissements de plus de 15 milliards de dollars. De ce nombre, uniquement trois projets concernent le traitement et l'hébergement de données.

Au ministère des Finances, on n'a pas voulu accorder d'entrevue détaillant le projet de Bitfarms, ni même confirmé que l'entreprise avait bien droit au congé fiscal, précisant qu'il s'agissait de renseignements confidentiels.

Estrie

Cryptomonnaies