•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réfection d’une « des pires routes » de Chaudière-Appalaches reportée

La réfection d’une « des pires routes » de Chaudière-Appalaches reportée

Le maire de la municipalité de Saint-Lambert-de-Lauzon, Olivier Dumais, déplore le report des travaux de réfection de la rue Bellevue, considérée comme une des pires routes de la région de la Chaudière-Appalaches, selon CAA-Québec.

Olivier Dumais affirme que le ministère des Transports avait accepté d'absorber 75 % des coûts de réparation du tronçon de la route 171. Les travaux évalués à 1,6 million de dollars devaient commencer cet été.

Or, le Ministère aurait demandé à la municipalité de lui soumettre une nouvelle soumission après avoir changé les modalités de son programme d’aide à la voirie locale, au printemps.

Le Ministère aurait finalement informé la municipalité qu'il n'y avait plus d'argent dans l'enveloppe budgétaire allouée pour l’année 2018-2019 et que le projet serait reporté à la prochaine année financière.

« C’est sûr que nous autres, comme les citoyens, on est choqués, dans le sens que le chemin est vraiment magané. Il ne suffit pas seulement de remettre une couche d’asphalte, il y a des ponceaux à changer, des structures à enlever et à refaire, c’est un gros travail », soutient Olivier Dumais.

Olivier Dumais accorde une entrevue à la journaliste Nahila Bendali Amor, de Radio-Canada, en bordure de la route Bellevue.Le maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, Olivier Dumais Photo : Radio-Canada

Pas d’engagement, assure le Ministère

De son côté, le ministère des Transports confirme que la demande de financement de la municipalité n’a pu être autorisée cette année en raison de l’épuisement des budgets.

Le porte-parole Guillaume Paradis n’exclut pas qu’une entente de principe ait pu intervenir entre la Ville. Il affirme toutefois « qu’en aucun cas, le Ministère ne s’est engagé à verser une aide financière de Saint-Lambert-de-Lauzon ».

« S'il y a un accord de principe, ça ne constitue pas un engagement d'une aide financière, nuance-t-il. On leur a demandé de soumettre les documents, on les a analysés, mais malheureusement, au moment d'analyser, il ne restait plus de fonds. »

Réparations temporaires

Olivier Dumais mentionne que la Ville de Saint-Lambert-de-Lauzon n’a pas les moyens d’assumer seule les coûts des travaux de réfection de la rue Bellevue, une artère principale empruntée par de nombreux camions.

En attendant le financement du ministère des Transports, la municipalité a procédé à des réfections temporaires.

« On a patché les trous, mais l’hiver s’en vient et avec le gel, le dégel, la pluie, on ne s’attend pas à ce que [ça tienne]. Si les trous reviennent comme dans les années passées, c’est dangereux, les gens doivent faire attention », insiste le maire.

La rue Bellevue figure au deuxième rang du palmarès des pires routes de la Chaudière-Appalaches de CAA-Québec pour l’année 2018.

Avec les informations de Nahila Bendali Amor

Québec

Transports