•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interrogatoires de la Couronne au procès pour meurtre de Curtis Healy

Vue sur un homme avec des cheveux noirs dans le visage et vêtu d'un habit bleu. Il est escorté par un policier.
CurtiS Healy a été arrêté deux jours après le meurtre de Dawns Echoes Baptiste. Photo: Mike Drew

Curtis Healy est en cour depuis lundi, à Calgary, pour subir son procès devant un jury. L'homme est accusé du meurtre prémédité de Dawns Echoes Baptiste en 2015. La Couronne procède à l'interrogatoire de ses témoins depuis le début de la semaine.

Le soir du 10 février 2015, Curtis Healy venait de rencontrer Dawns Echoes Baptiste dans une station du C-train à Calgary. Il aurait été tellement furieux que la femme l'ait rejeté qu’il l’aurait violée et battue à mort.

Après son arrestation, deux jours plus tard, l’accusé aurait avoué son crime aux enquêteurs. Il a toutefois plaidé non coupable aux accusations qui ont été portées contre lui.

Alex Baptiste, le frère de la victime, a été le premier témoin de la Couronne lundi. Il est le dernier membre de sa famille à avoir vu Dawns en vie, puisqu'elle est morte seulement quelques heures après qu’ils se furent quittés.

Il explique qu’il est très difficile de se retrouver aussi près de l’accusé cette semaine.

Alex Baptiste, de la Nation crie de Samson, souhaite que l’on se souvienne de Dawns comme d’une « mère aimante et bienveillante » et qui « était toujours là pour les autres ».

Les avocates de la Couronne, Carla MacPhail et Samantha Manning, ont ensuite interrogé la femme qui a retrouvé le corps de la victime dans sa cour, dans le nord-est de la métropole, ainsi qu’un enquêteur du dossier.

Ce dernier a commenté pendant une bonne partie de la journée, mercredi, les scènes captées par les caméras de surveillance du transport en commun, le soir du meurtre.

La Couronne poursuivra la présentation de la preuve toute la semaine et interrogera un agent de la paix du transport en commun et le commis d’un dépanneur 7-Eleven.

Le procès devrait se terminer à la fin du mois de septembre.

Alberta

Crimes et délits