•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal officialise le projet de SRB sur Pie-IX

Une maquette du projet.
Le projet de SRB Pie-IX est réclamé, annoncé et plusieurs fois reporté depuis 12 ans. Photo: Courtoisie

Le projet de service rapide par bus (SRB) le long du boulevard Pie-IX devrait – enfin – se concrétiser : la Ville de Montréal a franchi une étape résolument concrète dans l'avancement de l'aménagement d'une voie réservée sur ce grand boulevard de l'est de la métropole en octroyant mercredi matin des contrats d'une valeur de plus de 220 millions de dollars pour lancer les travaux.

Voilà plus de 12 ans que divers plans, idées et souhaits sont mis de l'avant pour chercher à concrétiser le projet de SRB sur le boulevard Pie-IX.

Abandonné à deux reprises, revu, réécrit, promis à plusieurs occasions, ce corridor destiné à maximiser le nombre de passagers se rendant du nord de l'île, voire de Laval, vers le sud de la métropole, pourrait finalement connaître la fin de son calvaire.

Car c'est maintenant chose faite : le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé mercredi des contrats d'une valeur de plus de 220 millions pour les travaux réalisés sur les trois tronçons du futur circuit de transport en commun, ainsi que pour la surveillance des chantiers, l'aménagement de systèmes de circulation plus sophistiqués, etc.

Le gros des travaux incombera à EBC, une entreprise établie à L'Ancienne-Lorette, près de Québec. C'est cette entreprise qui construira les nouveaux aménagements routiers, qui comprendront des saillies de trottoirs, un système d'aqueduc remis à neuf, mais aussi des stations destinées aux 70 000 passagers devant emprunter, à terme, ce trajet sur une base quotidienne.

Actuellement, on compte quelque 40 000 déplacements par jour sur cette artère particulièrement achalandée.

Une partie des sommes accordées mercredi est prévue pour assurer le maintien de la circulation sur le boulevard pendant la durée des travaux. La capacité de circulation doit être réduite d'une voie dans les deux directions, à l'exception de la période hivernale.

Le projet doit coûter près de 400 millions de dollars au total; 65 % de la facture sera assumée par l'Autorité régionale de transport métropolitain, tandis que Montréal paiera les 35 % restants.

« Penser à la suite »

Le tracé de 11 kilomètres prévoit notamment la construction de 17 stations, dont une se trouvera à la hauteur de la rue Jean-Talon et, via un tunnel piétonnier, permettra aux usagers de se rendre dans l'une des cinq stations de la « nouvelle ligne bleue » promise par les gouvernements pour 2026.

On comptera également au moins une station à Laval, près du boulevard Saint-Martin. La mise en service du circuit Pie-IX est prévue pour 2022.

Pour Philippe Cousineau-Morin, directeur de l’organisme Trajectoire Québec, il y a certes lieu de se réjouir du déblocage du projet du SRB. Il estime toutefois qu'il ne s'agit que de la « première phase » d'un plan visant à transporter ensuite les travailleurs vers le centre-ville, le long de la rue Notre-Dame.

« Il faut déjà penser à la suite de ce projet, qui est notamment la poursuite du tracé sur Notre-Dame vers le centre-ville. On ne se fait pas de secrets, l'axe nord-sud sur Pie-IX va faciliter bien des déplacements; c'est certain que, parmi les 70 000 personnes par jour qui sont attendues, il y en a plusieurs qui [souhaitent parvenir] au centre-ville », a-t-il dit.

« Donc, il faut tout de suite passer à la phase 2. »

Politique municipale

Politique