•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La diversité des visages LGBTQ+ au coeur du TIFF

Les deux actrices éclairées d'une lumière rouge
Photo extraite du film Rafiki de Wanuri Kahiu - Sheila Munyiva (Ziki) et Samantha Mugatsia (Kena) Photo: Avec l'aimable autorisation du TIFF
Radio-Canada

Une jeune danseuse née dans un corps de garçon, deux femmes amoureuses dans un Kenya où l'homosexualité est toujours illégale, un adolescent envoyé par son père dans un programme religieux de conversion... Voici les quelques visages de la communauté LGBTQ+ présentés au TIFF.

Notre chroniqueuse culturelle Claudia Hébert nous propose sa sélection de cinq films.

Girl de Lukas Dhont, Belgique

Lara, 15 ans, est une danseuse étoile aspirante qui doit composer avec le fait qu’elle est née dans un corps de garçon.

Elle est admise à l’essai dans une prestigieuse académie, mais se confronte à un corps qui ne coopère pas toujours quand il est question de souplesse, de monter sur les pointes, ou tout simplement de faire disparaître ses organes génitaux masculins révélés par les justaucorps d'entraînement.

L'acteur dans un salle de cours de danse dans son justaucorps bleuVictor Polster acteur dans Girl de Lukas Dhont jouant le rôle de Lara Photo : Avec l'aimable autorisation du TIFF

Au sein d’une famille aimante et qui l'accepte, Lara est une jeune femme impatiente de pouvoir être pleinement elle-même et de monter sur scène.

Quatre prix au Festival de Cannes en 2018 :

  • Caméra d’or du meilleur premier film;
  • Queer Palm;
  • Prix FIPRESCI (ou prix de la critique internationale);
  • Prix d’interprétation dans la section Un certain regard pour Victor Polster acteur et danseur de ballet qui joue le personnage de Lara.

Rafiki de Wanuri Kahiu, Kenya

Elles sont les filles de deux leaders politiques rivaux. Elles vivent à Nairobi, au Kenya, où l’homosexualité est toujours illégale. Et pourtant, Ziki et Kena tombent amoureuses. En secret, elles vivent leur relation.

Rafiki, de la cinéaste Wanuri Kahiu, a été le premier film kenyan à être sélectionné au Festival de Cannes dans la section Un certain regard. Il est banni dans son pays d’origine pour sa « promotion du lesbianisme, contraire à la loi et aux valeurs kenyanes ».

Les projections de cette histoire d’amour passionnée dans une Afrique jeune et vibrante seront donc réservées au public international.

Boy Erased de Joel Edgerton, États-Unis

Jared est un adolescent américain sans histoire, jusqu’au jour où son homosexualité est révélée.

Son père, pasteur baptiste, le prend durement. Il décide d'envoyer son fils suivre un programme religieux promettant de le guérir par la prière et la confession.

Boy Erased souffrira probablement de la comparaison avec The Miseducation of Cameron Post, présentement en salle et lauréat du festival Sundance cette année. Ce dernier raconte le parcours d’une adolescente dans un camp de conversion semblable à celui présenté dans le film Boy Erased.

Nicole Kidman caresse la joue gauche de Russel CroweNicole Kidman et Russell Crowe dans le film Boy Erased de Joel Edgerton Photo : Avec l'aimable autorisation du TIFF

Le film de Joel Edgerton peut toutefois se targuer d’une excellente distribution.

Deux grands acteurs, Nicole Kidman et Russell Crowe, jouent les rôles des parents de Jared et deux Canadiens sont au générique : Xavier Dolan et Théodore Pellerin. Ce dernier a été désigné étoile montante du TIFF en 2017... avec raison!

Splinter de Thom Fitzgerald, Canada

Belle revient dans son village natal pour les funérailles de son père. De retour sous le toit familial, elle doit toutefois gérer les relations avec sa mère, une femme très conservatrice, qui sont tendues depuis qu’à l’adolescence Belle a annoncée son homosexualité.

Mais depuis quelques années, la jeune femme vit une relation avec un homme et non une femme.

Refusant de revenir sur un combat durement gagné, Belle garde donc secrète l’identité de la personne qui partage sa vie, jusqu’à ce que celui-ci se présente.

Le réalisateur de la Nouvelle-Écosse, Thom Fitzgerald, propose avec Splinter un drame familial explorant les questions d’identité sexuelle.

Colette de Wash Westmoreland, États-Unis

L’actrice Keira Knightley joue le rôle-titre dans ce drame qui raconte l’histoire de l’écrivaine française Sidonie-Gabrielle Colette.

Femme de lettres et icône gaie, Colette raconte les débuts de la jeune femme comme romancière alors qu'elle est amoureuse d’un homme qui lui fait publier ses premiers textes, la série Claudine, sous son nom à lui.

Colette collectionne les aventures aussi bien avec des hommes que des femmes et met au monde une oeuvre majeure pour la littérature française.

Cinéma

Arts