•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants obligés d'avoir une carte Presto : des parents mécontents

Photo d'une carte noire portant le logo « Presto » devant une porte d'entrée du métro.
La carte électronique Presto Photo: Radio-Canada / Michel Bolduc
Radio-Canada

La Commission de transport de Toronto (CTT) demande aux parents d'acheter une carte électronique Presto à leurs enfants de 6 à 12 ans, même si le service de transport en commun est gratuit pour eux.

La porte-parole de la CTT, Heather Brown, explique que c’est une façon de préparer ces jeunes à l’élimination, prévue au milieu de 2019, des préposés à la billetterie dans le métro.

Actuellement, les jeunes peuvent utiliser le tourniquet situé juste à côté de la billetterie pour entrer gratuitement dans le métro, en passant devant le préposé.

Les jeunes doivent apprendre à poser leur carte sur la borne pour entrer dans le métro.

Heather Brown, porte-parole de la CTT

Parents mécontents

Le hic : la carte Presto coûte 6 $ et elle doit contenir au moins 10 $ en fonds pour être utilisée dans ce cas-ci, même si le service de transport en commun est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins.

Par ailleurs, les parents doivent faire inscrire la carte au nom de leur enfant en se rendant, pièce d’identité à l’appui, dans une pharmacie Shopper's Drug Mart ou au centre de service à la clientèle de la CTT à la station Davisville.

La mère de famille Nisha Samin qualifie le processus de fastidieux. Même son de cloche de la part de Gabby Morton.

Mes enfants pourraient facilement perdre leur carte, ce qui nous obligerait à refaire le processus et à ajouter de nouveau 10 $ à la carte.

Gabby Morton, mère de famille

La CTT dit chercher à faciliter le processus.

L’adhésion à la carte Presto se fait plus lentement que prévu parmi les usagers à Toronto. La CTT a ainsi enregistré 10,1 millions de déplacements avec la carte Presto en mai dernier, soit 2,5 millions de moins que ne le prévoyait le budget 2018. La CTT anticipe, toutefois, une augmentation du taux d'adhésion, entre autres à la suite de l'élimination du laissez-passer mensuel Metropass en janvier prochain.

Toronto

Politique municipale