•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation des employés de la Commission des champs de bataille nationaux

Une vingtaine d’employés de la Commission des Champs-de-Bataille manifestaient mercredi pour l’amélioration de leurs conditions de travail
Une vingtaine d’employés de la Commission des Champs-de-Bataille manifestent mercredi pour l’amélioration de leurs conditions de travail Photo: Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Une vingtaine d'employés de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) ont manifesté mercredi matin à Québec pour demander de meilleures conditions de travail.

Les syndiqués de la capitale sont notamment responsables notamment de l'entretien des plaines d'Abraham. Ils sont sans contrat de travail depuis novembre 2017.

Ils réclament un rattrapage salarial avec les employés fédéraux comme ceux de la Commission de la capitale nationale d'Ottawa et ils dénoncent la précarité d'emploi.

« Il y a beaucoup de gens qui sont sur appel, saisonniers, et pour ceux qui sont sur appel, même si ça fait 10 ou 15 ans qu'ils travaillent pour la CCBN, ils n'ont pas d'avantages sociaux ou de fonds de pension », affirme Claudia Bellavance, membre du comité de négociation syndical.

Mme Bellavance ajoute qu'il est difficile pour les femmes d'obtenir un retrait préventif en cas de grossesse.

Le syndicat représente une cinquantaine d'employés, incluant des paysagistes, jardiniers, guides, mais aussi des employés liés au marketing et à la publicité.

Les policiers de la CCNB ne font pas partie de ce syndicat.

Relations de travail

Société