•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Envoyé spécial
  • Pénurie d'essence et magasins vides à l'approche de l'ouragan Florence

    Vue en plongée d'un gigantesque tourbillon d'eau et d'écume représentant l'ouragan Florence vu à partir de la station spatiale internationale.
    Image de l'ouragan Florence fournie par la NASA et prise à partir de la station spatiale internationale mercredi le 12 septembre 2018 alors que l'ouragan prenait de la vigueur à l'approche des côtes des Carolines, aux États-Unis. Photo: The Associated Press / NASA

    Aux États-Unis, la population et les autorités terminent les derniers préparatifs avant l'arrivée de l'ouragan Florence, qui devrait passer mercredi entre les Bahamas et les Bermudes et toucher terre tard jeudi, ou tôt vendredi.

    Au cours des derniers jours, les résidents américains des zones à risque ont fait provision d’eau embouteillée, de nourriture et d’essence, ont barricadé les fenêtres de leur maison, sorti leur bateau de l'eau et pris la route pour se réfugier en lieu sûr.

    Partout, dans la région, on trouve des stations-service à sec, des magasins aux étalages vides.

    Depuis lundi, environ 1,7 million de résidents de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud et de la Virginie ont reçu l'ordre d’évacuer. Ces trois États, ainsi que le Maryland et la capitale fédérale, Washington, ont déclaré l'état d'urgence.

    Le président Donald Trump a donné le feu vert à l’aide aux sinistrés dans les Carolines et en Virginie, ce qui permettra de financer les secours et la reconstruction.

    Pour consulter ce fil sur votre appareil mobile, cliquez ici.

    Maintes fois les autorités et les élus ont mis en garde la population quant à la dangerosité de Florence.

    « Cette tempête est un monstre. Elle est énorme et très mauvaise. C'est un ouragan historique, extrêmement dangereux et potentiellement mortel », a notamment martelé le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper.

    L'ouragan passe en catégorie 2

    Mercredi matin, l’ouragan se trouvait à 855 km de Cape Fear, en Caroline du Nord, et se déplaçait vers le nord-ouest à 28 km/h. L'accroissement de l'humidité faisait craindre des pluies abondantes sur cette région du sud-est des États-Unis.

    Quelques heures plus tard, l'ouragan Florence a été rétrogradé en catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte 5 niveaux. Ses vents faiblissent, passant de 215 km/h à 175 km/h avec des rafales plus fortes, mais il est toujours considéré comme extrêmement dangereux, selon le centre national des ouragans (NHC).

    Un modèle plus fiable qu'on ne l'aurait cru

    Après avoir atteint les côtes américaines jeudi ou vendredi, l’ouragan devrait ralentir et déverser pendant des jours jusqu'à 60 cm de pluie. Ce torrent pourrait causer des inondations et des dégâts environnementaux en balayant des sites de déchets industriels et des fermes porcines.

    Un modèle informatique considéré comme fiable, le modèle européen, prédit des trombes d'eau de plus d'un mètre dans certaines régions de la Caroline du Nord. Des prévisions faites aussi par le Centre national des ouragans.

    Il y a un an, ces prévisions semblaient saugrenues, mais ce modèle s'est avéré juste à Houston lorsque 150 cm d'eau sont tombés en raison du passage de l'ouragan Harvey. De dire Brian McNoldy, expert en ouragans de l'Université de Miami : « vous commencez à vous demander ce que ces modèles savent que vous ignorez ».

    Un homme et une femme debout à une station-service remplissent des bidons à proximité de leur voiture.Deux résidents de la Caroline du Nord font provision d'essence à l'approche de l'ouragan Florence le mercredi 12 septembre 2018. Photo : The Associated Press / Chuck Burton

    Le Centre national des ouragans (NHC) a d'ailleurs appelé à la plus grande prudence, indiquant que la majorité des décès lors d'ouragans était attribuable à des inondations.

    L'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA) a par ailleurs estimé que les régions touchées pourraient être privées d’électricité pendant plusieurs semaines.

    L'agence fédérale chargée du contrôle des armes à feu (ATF) a également recommandé aux armuriers de mettre à l'abri leurs stocks d'armes, d'explosifs et de munitions.

    Florence, suivi d'Helene et d'Isaac

    Florence est le plus dangereux des trois systèmes tropicaux présents dans l'Atlantique actuellement, les deux autres étant Helene, ouragan de catégorie 2, et la tempête Isaac.

    Helene a pris une trajectoire nord-ouest et devrait s'atténuer au milieu de l'océan.

    Avec des vents de 110 km/h, la tempête tropicale Isaac prenait pour sa part la direction des Petites Antilles, qui se remettent encore du passage de Maria.

    Entre août et septembre 2017, les ouragans Harvey, Irma et Maria avaient causé la mort de milliers de personnes et provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des États-Unis.

    Visitez notre dossier sur les ouragans Harvey et Irma
    Avec les informations de Associated Press, Agence France-Presse, Reuters, et Washington Post

    Amériques

    International