•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de l'Isle-aux-Coudres démissionne pour des raisons de santé

Le maire de L'Isle-aux-Coudres, Dominic Tremblay, renonce à ses fonctions en raison d'ennuis de santé.
Le maire de L'Isle-aux-Coudres, Dominic Tremblay, renonce à ses fonctions en raison d'ennuis de santé. Photo: Municipalité de L'Isle-aux-Coudres

Le maire de L'Isle-aux-Coudres, Dominic Tremblay, renonce à ses fonctions en raison d'ennuis de santé. Son état serait selon lui la conséquence d'une erreur médicale.

Absent depuis le mois d’avril, Dominic Tremblay a finalement décidé d’abandonner le poste qu’il occupait ces 23 dernières années. Il en a fait l’annonce lundi soir au conseil municipal de L’Isle-aux-Coudres, en présence des membres de sa famille.

M. Trembay a été réélu aux élections municipales du 5 novembre 2017. Au cours du même automne, peu avant le scrutin, il avait consulté des spécialistes pour des problèmes de santé.

On lui alors prescrit une médication pour le moins costaude. « Ils [les spécialistes] m’ont augmenté à 16 médicaments de plus », a relaté M. Tremblay en entrevue téléphonique, mardi.

Quelques mois plus tard, a-t-il poursuivi, son médecin le contactait pour lui dire de laisser tomber tous les médicaments récemment prescrits et qu’il avait reçu un mauvais diagnostic. M. Tremblay a évoqué une erreur liée à un appareil médical.

Pertes de mémoire

Mais le mal était déjà fait, selon l’homme de 65 ans. Parmi les effets secondaires qu’il attribue à ses traitements, ce sont les pertes de mémoire qui l’ont contraint à remettre sa démission.

« J’oubliais tout. Je n’aidais pas la municipalité », a-t-il dit, émotif. « J’ai pris une décision finale avec mes enfants. Je vais vivre avec ça, je n’ai pas le choix. »

M. Tremblay avait toujours le feu sacré pour son travail, lui qui se targue d’avoir contribué à fusionner les trois municipalités de l’Isle-aux-Coudres à la fin des années 1990. Il aurait souhaité poursuivre sa contribution.

Ce dernier envisage maintenant d’entreprendre des recours judiciaires concernant l’erreur médicale dont il dit avoir été victime. « Ça devrait, je pense que oui. J’étais en pleine santé et je perds tout. Même chez nous, j’oublie n’importe quoi », s’est-il désolé.

Québec

Politique municipale