•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 septembre : un chocolatier new-yorkais installé sur la côte Sunshine raconte son histoire

Les tours du World Trade Center après les attentats du 11 septembre 2001, à New York
Les tours du World Trade Center après les attentats du 11 septembre 2001, à New York Photo: Getty Images/Craig Allen
Radio-Canada

Il y a 17 ans aujourd'hui, au moment des attentats du 11 septembre, le Britanno-Colombien John Down opérait une chocolaterie à New York, où il a vécu pendant 25 ans. De retour dans sa province natale, il revient sur les événements de 2001 et les années difficiles qui ont suivi.

Lorsqu’il se remémore ce qu’il a vécu il y a maintenant près de deux décennies, John Down parle d’une journée « catastrophique » dans les rues de Manhattan. « Nous avons été très chanceux, croit-il. Mais pour nous, les problèmes sont venus après le 11 septembre. »

À la suite de l’attaque contre les tours du World Trade Center, le chocolatier a participé à une initiative de revitalisation du sud de l’île de Manhattan, où ont eu lieu les attentats. « Avec tous les bâtiments qui étaient en construction au centre-ville, un grand nombre d’entre nous sont devenus très malades », raconte-t-il.

John Down affirme que c’est à partir de 2006 que son conjoint et lui ont commencé à éprouver de sérieux problèmes de santé. « Nous avons eu des bronchites, des pneumonies, dit-il. Nous avons été hospitalisés plusieurs fois. »

De nombreux New Yorkais ont rapporté avoir éprouvé des problèmes respiratoires depuis les événements du 11 septembre.

Retour au Canada

Voyant que leur état de santé continuait de se détériorer, l’homme originaire de Vancouver a décidé de revenir s’établir en Colombie-Britannique.

« Ma sœur vivait à Half Moon Bay et on lui rendait visite. On se disait que c’était un endroit magnifique, relate John Down. On a échangé les gratte-ciels pour des arbres. »

Actuellement installé sur la côte Sunshine, il assure qu’il se porte beaucoup mieux : « J’utilisais deux inhalateurs quand nous nous sommes installés ici et je n’en ai désormais plus besoin. »

Le chocolatier a redémarré son entreprise dans sa nouvelle ville et affirme que les affaires vont de mieux en mieux. Ses produits sont vendus dans quelques boutiques de la côte, ainsi que dans des commerces de Vancouver et de Toronto.

Colombie-Britannique et Yukon

Terrorisme