•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour 20 de la campagne électorale en Mauricie/Centre-du-Québec

François Legault qui marche dans la rue aux côtés des candidats

Le chef de la CAQ, François Legault, au Festival western de Saint-Tite, aux côtés des candidats de la Mauricie : Sonia LeBel (Champlain), Simon Allaire (Maskinongé) et Marie-Louise Tardif (Laviolette-Saint-Maurice).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Radio-Canada

Bain de foule au Festival western de Saint-Tite, débat au Cégep de Trois-Rivières et engagements pour les organismes communautaires : voici le survol de la journée électorale du mardi 11 septembre dans la région.

Le chef de la CAQ au Festival western de Saint-Tite

Un deuxième chef de parti s’est arrêté au Festival western de Saint-Tite. François Legault, de la Coalition avenir Québec (CAQ), est allé y serrer des mains, mardi vers 17 h, dans des rues plus désertes que le week-end.

Le chef de la CAQ tenait à venir faire son tour à cet événement comme il l’a fait l’an passé. Tout le Québec est à Saint-Tite pendant le Festival western de Saint-Tite, donc je ne viens pas juste voir les gens de Saint-Tite, je viens voir le Québec.

J’aime cela [les rodéos]. je suis venu à quelques reprises, j’en ai vu souvent des rodéos. Ça m’impressionne et je pense que les animaux sont bien traités.

François Legault, chef de la Coalition avenir Québec (CAQ)
François Legault devant un festivalier qui porte un chapeau de cowboyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef de la CAQ, François Legault, appuie les rodéos, comme ceux qu'on peut voir au Festival western de Saint-Tite où il est allé faire un tour, mardi.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Le chef de la Coalition avenir Québec ne croit pas que des études soient nécessaires pour s’assurer que les animaux sont bien traités.

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, est lui aussi venu au Festival western de Saint-Tite dimanche dernier. Il s’était prononcé en faveur des rodéos.

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a aussi déclaré qu’il appuyait les rodéos. Il n’est pas allé au Festival western.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Salle comble pour le débat au Cégep de Trois-Rivières

Quatre candidats aux élections provinciales dans Trois-Rivières ont participé à une rencontre avec les étudiants du Cégep de Trois-Rivières.

Organisé par l’Association générale des étudiants (AGE) du Cégep de Trois-Rivières, l’événement a attiré plus de 400 spectateurs, dont certains qui devaient y assister dans le cadre d’un cours.

Gens dans la salle et écran avec les candidats sur la scèneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La salle était pleine pour la rencontre des quatre candidats aux élections provinciales dans la circonscription de Trois-Rivières organisée par l’Association générale des étudiants (AGE) du Cégep de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Roy

Jean Boulet de la Coalition avenir Québec (CAQ), Marie-Claude Camirand du Parti québécois (PQ), Valérie Delage de Québec solidaire (QS) et Jean-Denis Girard du Parti libéral du Québec (PLQ) se sont d’abord présentés avant de répondre aux questions de l’association étudiante, puis à celles des étudiants.

L’activité, qui avait suscité la controverse pour en avoir exclu le Parti vert il y a quelques semaines, avait pour but d’inciter les étudiants à voter le 1er octobre.

Argent pour les organismes communautaires

La candidate du Parti québécois (PQ) dans Maskinongé, Nicole Morin, a présenté deux nouveaux engagements électoraux mardi.

En s’appuyant sur la promesse de son parti, la candidate péquiste s’est engagée à augmenter le financement des organismes communautaires de la circonscription pour qu’ils puissent mieux répondre aux besoins de la population et améliorer les conditions de leurs employés.

La candidate juge aussi qu’il y a urgence d’agir en matière d’environnement et entend donc s’opposer fermement à un projet de pipeline qui traverserait le territoire de Maskinongé.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale