•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille d’accueil endeuillée ouvre les bras à deux recrues des Broncos de Humboldt

Rene Cannon, son mari ainsi que leurs deux filles, Abbie et Tessa, prennent une photo devant leur maison.  Ils sourient et portent des T-shirt à l'éfigie du cheval des Broncos dans un coeur.
Malgré la tristesse, les quatre membres de la famille Cannon ont décidé d'accueillir des recrues de l'équipe des Broncos sous leur toit. Photo: Rene Cannon
Radio-Canada

Plus de cinq mois après la collision mortelle qui a décimé l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt, en Saskatchewan, les familles d'accueil dans lesquelles séjournaient certains hockeyeurs pendant la saison régulière, prennent un nouveau départ.

Un texte de Marianne Meunier

Les Cannon commencent leur sixième saison de hockey à titre de « billet families ». Leur rôle, comme d'autres dans la petite communauté, est d’accueillir des joueurs des Broncos de Humboldt sous leur toit.

Lorsque le contrat d’un jeune hockeyeur arrive à échéance, les Cannon ont plusieurs semaines pour se préparer à son départ. Or, dans le cas de la tragédie du 6 avril, tout s’est passé trop vite. En quelques secondes, Logan Hunter et Adam Herold, deux des trois hockeyeurs hébergés par la famille Cannon, sont morts.

Le joueur Adam Herold (à gauche) est assis sur un divant avec Logan Hunter (au centre) et Xavier Labelle (à droite). Adam Herold (à gauche) et Logan Hunter (au centre) ont péri dans l'accident d'autocar le 6 avril dernier. Xavier Labelle (à droite) a été grièvement blessé. Photo : soumis par Rene Cannon

Une énorme perte pour la famille d’accueil, qui a eu le sentiment de perdre deux des siens, à tel point que les quatre membres de la famille ont songé à tout arrêter.

Un nouveau départ

« Pour Rene et moi, la question était de savoir si nous voulions mettre fin à toute cette histoire de cette façon-là, raconte Devin Cannon, le père de la famille. Nous avons discuté de la possibilité de faire une pause dans quelques années, mais avec tout ce qui s’est passé le 6 avril, nous avons estimé que ce n’était pas la bonne façon de conclure tout ça, cette année. »

Devin Cannon admet toutefois que l'arrivée des deux nouveaux joueurs chez lui s’est mieux déroulée que ce qu’il avait prévu. « En voyant l’excitation sur le visage et dans les yeux de mes filles, c’était… Cela signifie beaucoup pour ma femme et moi », dit-il.

Les deux jeunes sportifs sont assis sur le canapé, aux côtés d'Abbie et Tessa Cannon.  Kyle Sargent (à gauche) et Mitchell Babbik (à droite) sont les recrues, non seulement des Broncos, mais aussi du « clan fou des Cannon ». Photo : Rene Cannon

Chaque fois qu’un nouveau hockeyeur s’installe chez les Cannon, Abbie et Tessa, les filles de la famille, décorent leur chambre avec des affiches sur lesquelles elles écrivent : « Bienvenue dans le clan fou des Cannon ».

« Je ne m’attendais pas à écrire le nom de quelqu’un d’autre sur une affiche. Je m’attendais à écrire : "Bienvenue, Xavier, bienvenue Logan" », raconte Abbie.

« Il y a de petites parties de moi qui ne sont plus là, ajoute-t-elle. Les trois garçons avaient une place spéciale dans mon cœur. »

Logan Hunter et Abbie Cannon posent un doigt en l'air, accoudés sur la table où se trouve la maison en pain d'épice qu'ils ont faite pour Noël.Pour Abbie Cannon, les trois jeunes sportifs hébergés chez elle étaient comme ses frères. Photo : Rene Cannon

Depuis la collision mortelle, les membres de la communauté de Humboldt ont été plus nombreux qu’à l’habitude à se manifester pour accueillir, chez eux, les nouvelles recrues de l’équipe. Selon M. Cannon, cet intérêt soudain s’explique par le fait que les gens ont senti qu’il y aurait peut-être un manque de familles d’accueil.

Certaines familles ont choisi de ne pas accueillir de joueurs cette année, toujours secouées par les événements d’avril dernier.

Les gens veulent simplement être là pour aider et soutenir la communauté, les familles d’accueil et l’équipe.

Devin Cannon

Les Broncos de Humboldt retourneront sur la patinoire de l’aréna Elgar-Peterson pour la première fois, mercredi, lors du match d’ouverture de la saison régulière. Devin Cannon croit qu’il est important pour la communauté que les joueurs rechaussent leurs patins.

« C’est juste une autre partie du processus de guérison pour moi et probablement pour beaucoup de gens, dit-il. C’est une autre manière d’aller de l’avant et de revenir à une certaine forme de normalité. »

« J’espère que nous gagnerons », conclut-il en riant.

Saskatchewan

Engagement communautaire