•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements annoncés en santé mentale et en chirurgie pour les hôpitaux de Winnipeg

une femme sur un podium.
Lori Lamont, de l'Office régional de la santé de Winnipeg, annonce des changements qui s'inscrivent dans la phase 2 du plan de restructuration des soins à Winnipeg. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La réorganisation des soins de santé se poursuit à l'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW), qui apporte des changements à ses services en santé mentale et en chirurgie, dans le cadre de la deuxième phase de son plan de restructuration.

Selon la présidente et chef de l’exploitation de l’ORSW, Lori Lamont, la dispersion de ces services spécialisés et de l’expertise qui permet de les offrir a duré trop longtemps.

La concentration des programmes de santé mentale et de chirurgie permettra de rationaliser les soins en concentrant au même endroit les patients qui ont des besoins similaires. Il y aura, dit-elle, « moins de mouvements de patients qui sont déjà en détresse ».

Lori Lamont affirme que les changements, combinés aux postes qui sont déjà à pourvoir, « offriront des occasions aux infirmiers et infirmières qui veulent continuer à travailler dans le système ».

La réorganisation

Les programmes de santé mentale seront concentrés au Centre des sciences de la santé (CSS), à l’Hôpital Victoria et à l’Hôpital Saint-Boniface d’ici la fin de 2018, annonce Lori Lamont.

Les interventions chirurgicales auront lieu dans les hôpitaux Grace, Concordia et Saint-Boniface, ainsi qu’au CSS.

Lori Lamont indique qu’il y aura des « ajustements » dans les ressources humaines. « Aucun licenciement ne sera nécessaire », précise la directrice des relations de travail de l’ORSW, Karlee Blatz.

En tout, 51 infirmières du programme de santé mentale pourront être transférées des hôpitaux Grace et Seven Oaks vers ceux de Victoria et du CCS. Par ailleurs, 23 postes seront offerts au CSS et à l’hôpital Victoria, indique l’ORSW.

En outre, 90 infirmières en chirurgie seront mutées de l’Hôpital Seven Oaks vers les hôpitaux où seront concentrées les interventions chirurgicales.

La rationalisation des services de chirurgie se traduira par l’ouverture de 73 nouveaux postes, selon Lori Lamont.

Des aménagements physiques

Des travaux sont en cours au CSS pour aménager un espace réservé à la santé mentale dans le service des urgences. Ces travaux seront terminés en janvier 2019, indique Lori Lamont.

Deux nouvelles unités de santé mentale sont aussi aménagées à l’Hôpital Victoria.

La réorganisation des soins de santé à Winnipeg fait suite à deux rapports récents sur le système de soins de santé de la province, soit une étude du cabinet de conseil KPMG et un rapport rédigé par le Dr David Peachy, qui recommandait la fermeture de trois salles d’urgence à Winnipeg ainsi que celle du Centre de santé Misercordia.

La qualité en danger?

Darlene Jackson, la présidente du syndicat des infirmières, le Manitoba Nurses Union, critique l’annonce faite par l’ORSW en affirmant que la restructuration n’a pas, jusqu’ici, permis d’obtenir les améliorations promises. Selon elle, il est au contraire plus difficile de prodiguer des soins appropriés et sûrs.

La présidente du syndicat des employés de la fonction publique, MGGEU, Michelle Gawronsky, affirme que les employés n’ont pas été consultés avant la mise en place de ces changements et que l’ORSW n’a pas tenu sa promesse de rétablir les horaire des travailleurs de la santé, qui ont vu une réduction de leurs heures de travail au cours de la phase 1 de la restructuration.

Le chef de l’opposition officielle, Wab Kinew, accuse de son côté le gouvernement provincial d’aggraver une situation chaotique qui résulte de la mise en oeuvre de la phase 1. « Ce qui se traduit par des soins de santé de moins bonne qualité parce que les infirmières sont épuisées et stressées », dit-il. Le chef du Nouveau Parti démocratique ajoute que les problèmes en soins de santé ne peuvent être réglés sans ajout de lits supplémentaires dans les centres de soins et les hôpitaux.

Établissement de santé

Santé