•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Meute visée par des plaintes de vandalisme à Rouyn-Noranda

Une patte de loup est peinte sur un trottoir.

Des pattes de loup ont été peintes sur les trottoirs devant des édifices gouvernementaux ou des locaux de campagne de partis politiques à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Philippe de la Chevrotière

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe identidaire La Meute s'est invité dans la campagne électorale provinciale à Rouyn-Noranda.

Un texte de Jean-Marc Belzile

Des membres ont peint des logos de l'organisation devant les locaux électoraux de différents candidats et devant des édifices gouvernementaux.

Selon plusieurs témoins, des traces auraient également été observées dans les secteurs de Val-d'Or et La Sarre.

La Sûreté du Québec a ouvert une enquête à la suite de plaintes.

Le logo de la Meute est apparu à plusieurs endroits du centre-ville de Rouyn-Noranda lundi matin.

On en a retrouvé devant le local électoral de tous les candidats, à l'hôtel de ville, au bureau de Services Canada et devant la station de Radio-Canada.

Des traces de loups ont été peintes sur le trottoir devant un centre administratif du gouvernement sur la rue Principale, à Rouyn-Noranda.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des traces se sont également invitées devant le bureau du député sortant Luc Blanchette.

Photo : Radio-Canada / Marie-Eve Lafond

Il s'agit d'une façon d'attirer l'attention des candidats, selon le porte-parole du groupe citoyen, Sylvain Brouillette.

C'est pour montrer qu'on est là puis qu'on s'occupe de politique, indique-t-il.

Des pattes de loup sont peinturées sur un trottoir devant le local de la candidate Émilise Lessard-Therrien.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des pattes ont fait leur apparition devant le local électoral de Québec solidaire à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Marie-Eve Lafond

Au moins deux plaintes pour méfait ont été déposées à la Sûreté du Québec, puisque certains logos ne s'effacent pas facilement.

Une de ces plaintes provient de l'équipe du candidat libéral dans la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Luc Blanchette.

Honnêtement ces débats d'idées-là, même si ça ne va pas toujours dans le sens que moi je désire, tout le monde a droit à son opinion et je suis intéressé à discuter puis à débattre de ça, mais quand ça tombe dans des actes de vandalisme, je ne peux pas être d'accord avec ça, affirme le député sortant.

Une policière écoute la déposition d'un membre de l'équipe de Luc Blanchette.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe du candidat du Parti libéral Luc Blanchette a porté plainte à la police pour ce qu'elle considère un acte de vandalisme.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Le porte-parole Sylvain Brouillette assure que les directives de son association n'encourageaient nullement le vandalisme.

Il faut absolument que ce soit au sol, pas sur les biens privés surtout, seulement sur le sol dans les endroits publics avec de la craie en spray, nos directives ont été très claires et on se dissocie de tout acte de vandalisme, déclare-t-il.

Des employés de la Ville de Rouyn-Noranda ont dû nettoyer les graffitis au cours de la journée de mardi.

Également visé par le groupe La Meute, le candidat du Parti québécois, Gilles Chapadeau, a aussi déploré la situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...