•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville met en valeur des artistes ayant un handicap intellectuel

L'artiste Noah Hogan dans l'atelier de Passion Works

L'artiste Noah Hogan dans l'atelier de Passion Works

Photo : Patty Mitchell/Passion Works

Radio-Canada

Dans une petite ville de l'Ohio, sur les contreforts des Appalaches, se trouve un atelier d'artistes en situation de handicap intellectuel, mais dont les oeuvres, qui sont souvent peintes avec des couleurs vives, s'intègrent progressivement au sein de la communauté.

Un texte de Philippe Moulier

Dans l'atelier Passion Works, de nombreuses oeuvres artistiques sont accrochées au mur ou placées sur de longues tables.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'atelier Passion Works au centre-ville d'Athens

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Tout d’abord, l’atelier Passion Works a pignon sur rue à Athens. L’endroit permet de déboulonner l'idée selon laquelle une personne ayant une déficience intellectuelle ne puisse exercer de métier. En effet, souligne Patty Mitchell, la directrice générale et fondatrice de l’organisme, le public peut entrer dans le studio comme dans n’importe quelle autre boutique du centre-ville.

Un énorme masque et une grande « fleur officielle d'Athens » accrochés au plafond de l'atelier Passion WorksAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un masque et la « fleur officielle d'Athens » dans l'atelier Passion Works

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Elle souligne notamment que les gens s'épanouissent lorsqu’ils ne sont pas isolés et ont un lien avec leur communauté. « La société se focalise trop souvent sur les handicaps des gens et non sur ce qu’ils peuvent accomplir. C’est le but de notre association à but non lucratif », précise-t-elle.

Une artiste assise à une table peint son oeuvre colorée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tiffany Grubb en plein travail dans l'atelier Passion Works

Photo : Patty Mitchell/Passion Works

Athens s’inspire de Vancouver

La mairie profite aussi de leurs talents. À titre d’exemple, les artistes ont repeint les 56 cendriers de rue placés près des bars de la ville. Le maire d’Athens, Steve Patterson, dit avoir voulu installer ces contenants après avoir remarqué leur existence à Vancouver. En donnant à ces cendriers un clin d'oeil artistique, il pense renforcer les liens entre les habitants.

« Peu d’organismes rassemblent autant de gens », dit M. Patterson. De plus, les créations artistiques de Passion Works donnent un élan à l’industrie touristique.

Un cendrier de rue d'Athens peint par des artistes de Passion WorksAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un cendrier de rue d'Athens peint par des artistes de Passion Works

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Chaque jour, une douzaine de personnes ayant des déficiences intellectuelles peignent dans les murs du studio. Elles font partie d’une association, Creative Foundations, dont les travailleurs spécialisés les conduisent à l'atelier et répondent à leurs besoins de santé, au besoin.

La fondatrice de Passion Works, Patty Mitchell, examine une banderole aux couleurs vives posée sur une table de son studio.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fondatrice de Passion Works, Patty Mitchell, dans son studio

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Assis à des tables, ils sont conseillés par des artistes en résidence. Ils produisent des banderoles, des bijoux et la fameuse « fleur officielle » de la ville, fabriquée en aluminium. Les artistes travaillent aussi sur d’immenses marionnettes qui sont déployées lors du festival Pawpaw, qui célèbre chaque septembre le fruit régional du même nom.

Le tout est ensuite vendu en ligne ou dans l'atelier.

Une banderole de Passion Works et un drapeau américain sont accrochés à un lampadaire au centre-ville d'Athens devant un immeuble en briques rouges.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une banderole de Passion Works au centre-ville d'Athens

Photo : Terry Smith/The Athens News

L'université du coin, l'Ohio University, participe également au travail de Passion Works. Ce trimestre, des étudiants en ingénierie doivent fabriquer un outil qui permettra à un artiste de tenir un pinceau malgré un handicap physique qui l'empêche de bien bouger les mains.

La  « fleur officielle d'Athens » accrochée au mur du restaurant Casa Nueva pendant qu'une serveuse apporte les plats de deux clients.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La « fleur officielle d'Athens » accrochée au mur du restaurant Casa Nueva

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Le modèle de Passion Works, dont les origines remontent à 1998, a été adopté dans plusieurs États, dont l’Alaska, l’Indiana et le Nevada. Un atelier au Chili a également adopté la méthode, et Patty Mitchell entend transformer l’atelier d’Athens en un lieu de formation international.

Colombie-Britannique et Yukon

Arts visuels