•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sables bitumineux : la pétrolière Nexen investit 400 millions de dollars

Des tuyaux gris devant des installations pétrolières.
L'extraction du bitume à Long Lake, en service depuis 2008, utilise un procédé intitulé in situ, qui consiste à injecter de la vapeur pour diluer la matière naturellement visqueuse. Photo: Radio-Canada / Geneviève Normand

La première ministre albertaine, Rachel Notley, était à Long Lake, mardi, pour soutenir un nouvel investissement de la pétrolière Nexen. L'entreprise investit 400 millions de dollars dans un projet qui devrait produire 26 000 barils de pétrole par jour, une fois en activité.

Un texte d'Axel Tardieu

« Nous travaillons dur depuis des années et il y a 400 millions de raisons qui justifient cet important investissement », a proclamé la première ministre albertaine dans les premières minutes de son discours.

Rachel Notley s'est rendue à Long Lake, à 30 kilomètres au sud de Fort McMurray, avec la ministre de l'Énergie, Margaret McCuaig-Boyd. Toutes les deux ont salué cet investissement de 400 millions de dollars, qu'elles ont qualifié de bonne nouvelle.

Le projet Long Lake Sud Ouest nous assurera un avenir meilleur.

Rachel Notley, première ministre de l'Alberta

Les détails du projet

Ce projet devrait injecter 360 millions de dollars dans l'économie albertaine, en plus de créer 250 emplois en période de pic de production. La province s'attend, quant à elle, à recevoir 200 millions de dollars en redevances.

Le site de production pétrolier de Long Lake, détenu par CNOOC-Nexen, est en activité depuis 2008. Il fournit du pétrole brut et de l'électricité à toute l'Alberta.

L'investissement servira au forage de 32 paires de puits horizontaux qui seront répartis sur un total de trois plateformes pour une production future de 26 000 barils de pétrole par jour.

Parmi les entreprises qui vont participer à cette réalisation, on compte Christina River Construction (CRC), détenue par la Première Nation Fort McMurray #468, et AKITA Drilling, qui travaille étroitement avec des Premières Nations.

La construction du chantier a déjà commencé, et les nouvelles installations devraient entrer en activité en 2020.

La décision de la Cour d'appel fédérale dans les esprits

Les déboires du projet Trans Mountain étaient aussi au centre des discussions au cours de cette visite. La première ministre, Rachel Notley, a rapidement rappelé dans son discours l'importance du pipeline pour la province.

La première ministre Albertaine Rachel Notley parle dans un micro avec des travailleurs en blouse bleue derrière elle.La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, s’adresse aux travailleurs de la pétrolière chinoise Nexen lors d'une annonce d'agrandissement du site Long Lake, le 11 septembre 2018. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

« Nous allons continuer à nous battre, à nous battre pour nos ressources et pour accroître notre marché au-delà des États-Unis », a-t-elle soutenu. « Chaque jour que nous laissons passer, c'est 40 millions dollars que nous ne captons pas, presque 30 000 $ par minute. »

Le 30 août dernier, la Cour d'appel fédérale a annulé le décret qui permettait au projet d'expansion du pipeline Trans Mountain d'aller de l'avant. Le dirigeant de la filiale nord-américaine de la pétrolière Nexen, Quinn Wilson, a profité de l'occasion pour exprimer sa déception.

« Nous avons été très déçus par cette décision de la Cour d'appel fédérale parce que notre industrie a besoin de pipelines », a déclaré Quinn Wilson. Il ne suffit pas de produire du pétrole, selon lui. Il faut aussi pouvoir le transporter.

Avec les informations de Geneviève Normand

Alberta

Industrie pétrolière