•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête de juillet coûte près d’un million à la Ville du Grand Sudbury

Un arbre déraciné devant un résidence.
Plusieurs arbres ont été déracinés par les intempéries du 9 juillet 2018. Photo: Radio-Canada / Martha Dillman/CBC
Radio-Canada

Le nettoyage des arbres déracinés par les vents violents du 9 juillet dernier coûtera près d'un million de dollars à la Ville du Grand Sudbury en 2018.

Un texte de Justine Cohendet

Ce montant n’inclut pas les dommages survenus sur les propriétés privées ni le coût des réparations des lignes électriques du Grand Sudbury, explique Tony Cecutti, le directeur général des Services d'infrastructure de la Ville.

M. Cecutti affirme que, selon ses estimations, environ 1000 arbres ont été arrachés dans le Grand Sudbury, dont plus de 400 sur les voies appartenant à la Ville.

« Dans les semaines qui ont suivi la tempête, nous avons dû ramasser un nombre important de débris tombés sur les routes », explique-t-il, précisant que ce nettoyage s’est étalé jusqu’à la fin de l’été.

Une branche d'arbre tombé sur la clôture d'une résidence. Plusieurs résidences ont subi des dommages à la suite de la tempête qui a touché le Grand Sudbury le 9 juillet. Photo : Radio-Canada / Martha Dillman/CBC

La Ville indique qu’il n’y a plus de branches au sol, mais elle précise que de nombreuses souches n’ont toujours pas été retirées.

Une fois que les souches seront retirées, de nouveaux arbres seront plantés dans certains cas.

Tony Cecutti, le directeur général des Services d'infrastructure de la Ville.

Deux ans pour tout restaurer

Selon, Tony Cecutti, le reboisement complet des routes municipales touchées par la tempête pourrait prendre jusqu’à deux ans. Le montant total des réparations pourrait donc encore augmenter.

« Le million de dollars déboursé ne comprend que les restaurations effectuées en 2018 », précise-t-il.

Heureusement, ce n’est pas tous les étés que nous faisons face à ce genre de tempête. La dernière de cette envergure remonte à 2009.

Tony Cecutti, le directeur général des Services d'infrastructure de la Ville.

Contactés par Radio-Canada, les services d’Hydro du Grand Sudbury ont indiqué qu’ils n’avaient pas encore été en mesure de chiffrer le montant total des dégâts.

Environ 4000 résidences avaient alors été privées de courant.

Nord de l'Ontario

Incidents et catastrophes naturelles