•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Outaouais en vedette au gala TKO 44 à Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Guillaume Poulin, Isaac Blais, Zackery Powell et Julien Leblanc posent pour Radio-Canada

Guillaume Poulin, Isaac Blais, Zackery Powell et Julien Leblanc seront tous en action au TKO 44, à Québec, le 21 septembre

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La région de l'Outaouais sera très bien représentée lors du prochain gala TKO, à Québec. Pas moins de cinq combattants d'arts martiaux mixtes (AMM) de Gatineau vont participer à l'événement, dont Marc-André Barriault, déjà détenteur d'une ceinture de l'organisation.

Un texte de Jonathan Jobin

Dans le gymnase où ils ont passé le plus clair de leur temps au cours des dernières semaines, les combattants de Gatineau s'entraînent sérieusement, mais l'ambiance est bon enfant. Il faut dire que Zackery Powell, Isaac Blais, Guillaume Poulin et Julien Leblanc se connaissent depuis longtemps.

Ils s'entraînent tous au club Arts martiaux et kung-fu Patenaude, où les photos d'athlètes et les ceintures de champions décorent les murs.

C'est vraiment quelque chose de spécial. L'Outaouais est en train de percer dans le domaine. Il y a Dave Leduc, qui est champion de Lethwei au Myanmar. Nous serons cinq gars d'ici qui seront sur la carte professionnelle [à Québec], dit Zackery Powell, impressionné. Brad Sullivan et lui vont s'affronter chez les 155 livres.

En tout, trois combattants de l'Outaouais en seront à leur première expérience chez les professionnels. Tout le monde a travaillé fort ensemble. On s'aide les uns et les autres, poursuit Guillaume Poulin, qui combat chez les 170 livres.

On devait continuer et y aller. TKO, c'est la plus grosse ligue [au pays]. Si on veut performer, c'est là qu'il faut aller.

Guillaume Poulin, combattant chez les 170 livres
Isaac Blais et Zackery Powell s'affrontent lors d'une séance de combat simulé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isaac Blais et Zackery Powell, lors d'une séance de combat simulé

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Après des mois d'attente, Isaac Blais fera aussi ses débuts, qui ont été retardés à quelques reprises en raison de blessures. En ce moment, tout va bien. Je n'ai pas de blessure, mon poids est bien et le cardio aussi, assure l'athlète qui fera face à Derek Dexter, de Cornwall, chez les 125 livres.

L'entraînement est intense depuis plusieurs semaines. Ce n'est pas du ballet qu'on fait, c'est un sport de combat qui ne pardonne pas. Les entraînements sont intenses, mais j'aime ça, ajoute le jeune homme.

Julien Leblanc veut confirmer son statut d'espoir de l'UFC

Parmi le groupe, Julien Leblanc est le plus expérimenté. L'athlète de 25 ans a déjà combattu cinq fois et il n'a jamais connu la défaite. Il en sera lui aussi à un premier duel dans l'organisation TKO. Il prend ses débuts au sérieux parce qu'il sera également dans une nouvelle catégorie de poids, à 170 livres.

Afin d'être au sommet de sa forme le 21 septembre, Leblanc s'est entraîné plusieurs fois par semaine au gymnase Tristar de Montréal, avec des vedettes établies des AMM, comme Rory McDonald et Georges St-Pierre.

Julien Leblanc effectue un exercice avec son entraîneur Patrick MarcilAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le combattant Julien Leblanc lors d'un entraînement avec son entraîneur Patrick Marcil

Photo : Radio-Canada

Je suis allé peaufiner mes techniques avec des combattants du UFC, où je veux me rendre. J'ai beaucoup travaillé avec Rory McDonald, qui est champion du monde à Bellator. J'ai appris à la dure parce que ces athlètes sont de très haut niveau, explique Leblanc.

Ces moments passés avec des vétérans ont aussi convaincu Leblanc qu'il avait sa place parmi l'élite mondiale.

Au niveau confiance, ça m'a apporté beaucoup. Mettre les gants avec eux, c'est un petit velours, mais j'ai réalisé que mes entraîneurs à Gatineau sont de haut calibre parce que je n'ai rien vu qu'ils ne m'avaient pas appris avant.

Julien Leblanc, fiche de 5-0 chez les professionnels

Le champion TKO des 185 livres, Marc-André Barriault, un Gatinois qui réside maintenant à Québec, tentera de devenir champion chez les 205 livres. Si tous les athlètes de l'Outaouais font bonne figure, qui sait si un gala de TKO ne sera pas présenté à Gatineau dans les prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !