•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétude autour d’un panneau d’arrêt vandalisé à Moncton

Un panneau de signalisation vandalisé à Moncton.

Le mot arrêt d'un panneau de signalisation à Moncton a été peinturé en noir.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Leger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un panneau de signalisation à l'intersection du boulevard Mount Royal et de la rue Chapman à Moncton a été vandalisé, ce qui choque des résidents.

Le panneau d’arrêt détonne des autres. Le mot arrêt a été peinturé en noir laissant seulement l'indication en anglais de s'immobiliser.

Lise Richard a sursauté lorsqu’elle a vu le panneau près de chez elle. Ça m’a frappé. Je me suis dit : “ Je ne comprends pas, là. " Il y a beaucoup de francophones qui déménagent ici. Alors, pourquoi maintenant? Ce n’est pas gentil, dit-elle.

Lise Richard en entrevue près de la rueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lisa Richard, une résidente de Moncton, est surprise de constater qu'un panneau de signalisation a été vandalisé près de chez elle.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Leger

Elle affirme que c’est la première fois qu’elle voit un tel vandalisme. Il semble y avoir une personne qui nous accepte moins, ajoute Mme Richard.

Je n’aurais jamais cru qu’un tel geste pouvait se produire ici. C’est incroyable, témoigne pour sa part Lyman Crossman, un anglophone du quartier.

Un homme qui regarde un panneau de signalisation vandalisé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dan Mcgee, un résident de Moncton, est surpris que le vandale ait enlevé le français d'un panneau de signalisation près de chez lui.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Leger

Dan Mcgee vit dans la région depuis 20 ans. C’est vraiment terrible. Cela ne devrait jamais se produire à Moncton. La dualité linguistique est importante, souligne Dan Mcgee

L’indication de s'immobiliser au coin des rues de la province figure dans les deux langues officielles.

C’est peu commun de voir ça, mais ça arrive à l’occasion. Dès qu’on apprend qu’un panneau a été vandalisé, il est remplacé immédiatement, indique Isabelle LeBlanc, directrice des communications corporatives pour la Ville de Moncton.

Elle ajoute que la Ville est très fière de ses deux communautés linguistiques. Nous trouvons cette instance très malheureuse et sommes très déçus lorsqu’une telle situation arrive.

Par ailleurs, la Ville ajoute que des enseignes électorales ont aussi été vandalisées le long de la même rue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !