•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford laisse entendre qu'il surveille la taille du conseil municipal d'Ottawa

Un homme portant un complet bleu tient les mains dans les airs, le visage stupéfait.
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, affirme qu'il a reçu des appels à ce sujet de partout dans la province. Photo: La Presse canadienne / Christopher Katsarov
Radio-Canada

Alors qu'il se bat pour réduire la taille du conseil municipal de Toronto, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, fait maintenant allusion à d'autres conseils en Ontario, dont celui d'Ottawa.

Dans une entrevue réalisée à Global News Radio 640 Toronto, lorsque l’animateur lui a demandé s'il envisageait de réduire les effectifs d'autres conseils municipaux de l'Ontario, M. Ford a dit qu'il se concentrait sur Toronto, mais a laissé entendre qu'Ottawa pourrait être dans sa mire.

J'ai reçu de nombreux appels d'Ottawa, je vous le dis. Je ne sais pas ce qui se passe à Ottawa, mais je reçois des appels de citoyens de la région d'Ottawa, dit-il.

On me demande à l'occasion si j'ai l'intention d'adopter une loi semblable ici, à Ottawa, ou ailleurs dans la province.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Ce commentaire survient après que le premier ministre eut laissé entendre lors du congrès de l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO) au mois d’août qu’il assurait ne pas avoir l'intention de réduire la taille d'autres conseils de ville dans un avenir rapproché.

Mais le premier ministre ontarien affirmait lors du même entretien n'avoir entendu que des réactions positives à la suite de son idée de réduire le nombre de conseillers à Toronto de 47 à 25 membres.

Lisa MacLeod contredit les dires de son chef

La ministre des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires, Lisa MacLeod, a tenu à rassurer les citoyens d’Ottawa sur la possibilité que le premier ministre envisage de réduire la taille du conseil de la ville d'Ottawa.

Mme MacLeod a gazouillé sur les médias sociaux que son chef a clairement indiqué lors du congrès de l'AMO qu'il n'avait pas l'intention de réduire la taille du conseil à Ottawa.

Elle a précisé ce matin qu'Ottawa n'était pas dans la même situation que Toronto au sujet de la réduction de la taille du conseil municipal.

Jim Watson content de la réponse de Lisa MacLeod

Le maire sortant d'Ottawa, Jim Watson, s'est dit satisfait de la sortie de Mme MacLeod. Nous pouvons entrer les villes combinées de Vancouver, Calgary, Edmonton, Toronto et Montréal dans celle d'Ottawa. Nous avons une grande superficie, mais pas beaucoup de population. Je pense que [Doug Ford] reconnaît que c'est vraiment une situation différente ici à Ottawa par rapport à Toronto, a-t-il ajouté.

Tobi Nussbaum, conseiller du quartier Rideau-Rockliffe, croit que le premier ministre ontarien n'a pas comme mandat de s'ingérer dans les affaires du conseil municipal. Dans le prochain conseil, on va avoir un processus pour examiner les frontières des quartiers et je suis ouvert aux questions quant à savoir si on a le nombre correct, mais ça, ce sont des questions pour le peuple d'Ottawa et pas pour le premier ministre, a-t-il avancé en entrevue à Radio-Canada.

Selon moi, ce n'est pas un enjeu à Ottawa. Je pense que les gens sont contents du nombre de conseillers sur notre conseil, mais c'est un enjeu très important, a souligné de son côté Jeff Leiper, conseiller du quartier Kitchissippi.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale