•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage CRA : l'appui aux libéraux néo-brunswickois se rétrécit

Brian Gallant, premier ministre sortant du Nouveau-Brunswick et Cindy Miles, candidate libérale dans Fredericton-Ouest-Hanwell.
Les appuis ont libéraux ont connu une légère érosion depuis le début de la campagne. Photo: Radio-Canada / Michel Corriveau
Radio-Canada

L'avance des libéraux néo-brunswickois s'est rétrécie, selon les résultats d'un sondage dévoilés mardi par la maison Corporate Research Associates (CRA). Les libéraux maintiennent toutefois une bonne avance sur les progressistes-conservateurs.

Les résultats indiquent que 45 % des répondants appuient le Parti libéral, comparativement à 33 % pour le Parti progressiste-conservateur.

Un sondage de CRA rendu public le jour du déclenchement de la campagne indiquait que 50 % des électeurs donnaient leur appui aux libéraux. L’érosion de leurs appuis a profité aux progressistes-conservateurs (30 % en août) et aux verts, qui sont passés de 7 % le mois dernier à 10 % aujourd’hui.

Le NPD et l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick ferment la marche avec 6 % et 5 % d’appuis respectivement.

Fort appui aux libéraux dans le Nord francophone

Le sondage de CRA confirme que le Parti libéral recueille ses plus forts appuis dans le nord de la province, où une forte proportion de francophones habitent. Ils y ont la faveur de 66 % des répondants, comparativement à 19 % pour les progressistes-conservateurs. Les résultats sont inversés dans le Sud, où 40 % des électeurs appuient les conservateurs, contre 32 % pour les libéraux.

« La course s’est resserrée de façon importante depuis le début de la campagne, conclut le sondeur Don Mills, PDG de Corporate Research. Il est probable qu’on assistera à des élections chaudement disputées [...]. Le fort appui recueilli par les libéraux dans le nord du Nouveau-Brunswick fausse les résultats à l’échelle provinciale. »

En fait, l’issue des élections sera déterminée en grande partie par les électeurs du sud-est de la province où la course est serrée, en ce moment.

Don Mills, PDG de Corporate Research Associates
Don Mills, PDG de Corporate Research Associates, donne une entrevue en studio.Don Mills, PDG de Corporate Research Associates Photo : CBC

Dans la région de Moncton, le sondage indique que libéraux et progressistes-conservateurs sont à égalité, avec 41 % des intentions de vote respectivement.

L'analyste des sondages Éric Grenier, de CBC/Radio-Canada, estime toutefois que l'avance des libéraux à l'échelle de la province est sans doute suffisante pour leur donner un deuxième gouvernement majoritaire de suite le soir du 24 septembre, si cette avance se maintient.

Pour Brian Gallant et les libéraux, c’est une bonne nouvelle, parce qu’une avance de 12 points [...] ça donne un gouvernement majoritaire. 

Ce nouveau sondage de CRA a été réalisé par téléphone du 23 août au 9 septembre, auprès de 519 Néo-Brunswickois âgés de 18 ans et plus. Il a une marge d’erreur de 4,3 %, ce qui lui donne un taux de fiabilité de 95 %.

Le taux d’indécis s’établit à 13 %; 3 % des répondants n’ont pas voulu signifier leur choix et 7 % n’appuient aucun parti ou n’ont pas l’intention de voter.

Les élections néo-brunswickoises ont lieu le 24 septembre.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale