•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour 19 de la campagne électorale dans l’Est-du-Québec : nouveaux engagements et promesses renouvelées

Lorraine Richard devant un drapeau du Québec et des pancartes électorales de son parti
La députée sortante dans le comté de Duplessis et candidate du Parti québécois, Lorraine Richard Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les candidats dans l'Est-du-Québec ont tenté de transposer les idées de leur parti en mesures concrètes pour la population.

Pendant ce temps au niveau national, le chef péquiste, Jean-François Lisée, a présenté son plan d’action en matière d’environnement. Le chef libéral, Philippe Couillard, a tenté de faire porter la question électorale sur le nombre d’immigrants à accueillir par année.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a quant à lui réitéré sa promesse de réformer le mode de scrutin pour introduire une dimension proportionnelle dès la première année de son mandat si la CAQ forme le prochain gouvernement.

De passage dans l'Est-du-Québec, le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a expliqué l’intention de son parti de mettre sur pieds un réseau public de transport entre les différentes régions de la province.

Gabriel Nadeau-DuboisGabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire Photo : Radio-Canada

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, l'Agence du transport interurbain permettra d'avoir une vue d'ensemble pour développer le réseau et faciliter les déplacements.

Elle permettra également d'agir sur les tarifs et la fréquence de passage des autocars, ce qui augmentera l'achalandage.

Côte-Nord

La députée sortante dans le comté de Duplessis, Lorraine Richard, a présenté ses priorités pour le prochain mandat.

Elle veut notamment réduire le prix des billets d'avion pour les vols régionaux, mettre en place une décentralisation des services publics et faire avancer le dossier pour la construction d'un pont sur la rivière Saguenay.

Par ailleurs, Lorraine Richard promet que la Côte-Nord obtiendra sa part des 83 millions de dollars que son parti s'engage à investir dans les régions du Québec.

Le candidat du Parti québécois dans René-Lévesque, Martin Ouellet, donne le  coup d'envoi à sa campagne électorale.Le candidat du Parti québécois dans René-Lévesque, Martin Ouellet Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Dans le comté voisin, le député sortant de René Lévesque, Martin Ouellet, a détaillé des mesures que prendrait le Parti québécois pour améliorer le système de santé, s'il était porté au pouvoir le 1er octobre.

Parmi ces mesures, le parti propose d'ouvrir les portes des CLSC aux patients tous les jours jusqu'à 21 h et d'investir 500 millions de dollars sur cinq ans dans les soins à domiciles.

Les professionnels de la santé comme les physiothérapeutes ou les infirmières praticiennes spécialisées obtiendraient plus d'autonomie face aux médecins sous un gouvernement péquiste, a fait valoir Martin Ouellet.

De plus, le Parti québécois veut augmenter les compensations financières pour les résidents de régions qui doivent se rendre dans les grands centres pour recevoir des soins.

Bas-Saint-Laurent

Plus de 80 aînés ont assisté à une rencontre politique organisée par le Carrefour 50 ans et plus du Bas-Saint-Laurent avec les quatre candidats des principaux partis dans le comté de Rimouski.

Les quatre candidats de Rimouski étaient présents pour parler de leurs engagements envers les aînés. Les questions auxquelles ils ont répondu leur avaient été transmises d'avance.

Ils ont discuté de l'appauvrissement des personnes âgées, de la santé et des services sociaux, du transport et de la justice envers les aînés et de la possibilité de créer un ministère des Aînés.

Le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, dénonce la centralisation du pouvoir décisionnel en santé vers Rimouski amorcée par le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

Le député veut également préserver les trois lits de soins palliatifs au Centre hospitalier de La Mitis, augmenter l'enveloppe consacrée au soutien à domicile, et rétablir la couverture publique du premier cycle de fécondation in vitro, une mesure qui touche plusieurs couples de la région selon lui.

Des dames âgées prennent un repas ensemble.Des aînés partagent à table. Photo : iStock

Gaspésie

La candidate de Québec solidaire dans Bonaventure, Catherine Cyr Wright, promet que, si son parti est porté au pouvoir, il augmentera les budgets pour le développement régional, aidera les entreprises dans leur transition écoénergétique et remettra en place des instances régionales de concertation, entre autres.

La candidate de Québec solidaire, Catherine Cyr WrightLa candidate de Québec solidaire, Catherine Cyr Wright Photo : courtoisie

Le programme de Québec solidaire comprend aussi l'obligation d'utiliser du bois à 80 % dans les constructions publiques, ce qui stimulerait l'industrie forestière gaspésienne. Elle ajoute que son parti assouplirait les règles de mise sur pied de petites fermes biologiques.

Avec les informations de Marie-Josée Paquette-Comeau, Olivier Roy-Martin, Alix-Anne Turcotti, Marlène Joseph-Blais et Martin Toulgoat

Côte-Nord

Politique provinciale