•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel édifice à logements consacré à Airbnb fait polémique à Charlottetown

L'édifice comprendra 11 appartements de type bachelor. Il sera loué au mois entre septembre et juin, puis à la journée en juillet et en août.

L'édifice comprendra 11 appartements de type bachelor. Il sera loué au mois entre septembre et juin, puis à la journée en juillet et en août.

Photo : Julien Lecacheur

Radio-Canada

À Charlottetown, la construction d'une nouvelle résidence dans le centre-ville fait polémique : les 11 appartements de l'édifice seront consacrés à la location via Airbnb. Une décision qui crée la colère et l'incomprénhesion de résidents de la capitale insulaire.

Un texte de Julien Lecacheur

Le nouvel édifice sera construit à l'angle des rues Young et Upper Prince et comprendra 11 appartements. Cette construction est attendue des résidents de Charlottetown à la recherche d'un logement à long terme, mais les appartements seront consacrés à la location via la plateforme Airbnb.

Shona Pottinger est une autoentrepreneuse qui loue présentement une chambre chez un ami. Elle recherche activement un studio ou un petit appartement abordable dans le centre-ville de Charlottetown. Intéressée à louer un appartement de la nouvelle construction, elle a écrit au propriétaire. Elle a été très déçue par sa réponse.

J'ai été déçue de savoir que le propriétaire privilégiera les locations à courte durée à celles sur le long terme.

Shona Pottinger, résidente de Charlottetown
Shona Pottinger souhaitait emménager dans le nouvel immeuble. Elle a été très déçue d'apprendre que les appartements seraient loués via Airbnb. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Shona Pottinger souhaitait emménager dans le nouvel immeuble. Elle a été très déçue d'apprendre que les appartements seraient loués via Airbnb.

Photo : CBC

Le propriétaire a-t-il menti pour obtenir son permis ?

La déception est partagée par des voisins qui ont admis se sentir floués par le propriétaire du terrain.

Le projet de construction est porté par Robert Haggis, un architecte local, qui a refusé les demandes d'entrevues de Radio-Canada. Le projet a été présenté à la ville comme un immeuble destiné à la location à long terme et non pour la location via Airbnb. Alex Forbes, le responsable de la planification et du patrimoine à la ville de Charlottetown, a confirmé que le projet initial ne mentionnait pas Airbnb.

Une fois accepté par la ville, le propriétaire a finalement changé d'idée. Les 11 appartements seront loués au mois entre septembre et juin, puis à la journée en juillet et en août. Un choix rendu possible par le permis accordé par la ville. En effet, le zonage municipal laisse le choix au propriétaire.,

Les lois sur le zonage n'encadrent pas les durées de location.

Alex Forbes, responsable de la planification et du patrimoine à la ville de Charlottetown
Le responsable de la planification et du patrimoine à la ville de Charlottetown, Alex Forbes, assure que la ville n'a pas eu connaissance des intentions du propriétaire lors de la demande de permis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le responsable de la planification et du patrimoine à la ville de Charlottetown, Alex Forbes, assure que la ville n'a pas eu connaissance des intentions du propriétaire lors de la demande de permis.

Photo : Julien Lecacheur

Légifération en vue pour Airbnb ?

Il existe présentement plus de 400 locations de type Airbnb à Charlottetown, selon la ville.

Des résidents accusent l'entreprise d'aggraver la crise du logement que traverse la ville. En effet depuis des années, le taux d'inoccupation à Charlottetown ne cesse de diminuer. De 5,4 % en 2014, il est descendu à 1,9 % en 2016, puis à 0,4 % en 2018. Le taux pourrait légèrement remonter à 0,8 % en 2019, selon les récentes prévisions de la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Le nouvel édifice sera construit à l'angle de la rue Young et Upper Prince, non loin du centre-ville de Charlottetown.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nouvel édifice sera construit à l'angle de la rue Young et Upper Prince, non loin du centre-ville de Charlottetown.

Photo : Julien Lecacheur

La députée du Parti vert de Charlottetown, Hannah Bell, estime qu'Airbnb n'est pas l'unique responsable de cette crise. Elle assure que la plateforme de location est néanmoins l'une des causes de ce problème. Pour elle, Airbnb est un bon moyen pour les insulaires de gagner de l'argent. Elle souhaite néanmoins légiférer sur Airbnb pour éviter tous débordements.

Nous ne voulons pas interdire Airbnb. Au contraire, nous voudrions l'encadrer afin de rendre cette pratique plus juste pour les insulaires.

Hannah Bell, députée du Parti vert de Charlottetown
La députée du Parti vert de Charlottetown, Hannah Bell souhaite légiférer Airbnb au plus vite sur l'Île-du-Prince-Édouard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La députée du Parti vert de Charlottetown, Hannah Bell souhaite légiférer Airbnb au plus vite sur l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

De son côté, le gouvernement provincial assure se pencher sur la crise du logement et vouloir aider les municipalités dans leur désir de légiférer Airbnb.

La construction de la nouvelle résidence sera terminée au courant de l'année prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Immobilier