•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cession du quai fédéral des Méchins : Verreault veut régler le dossier en 2019

Le Chantier maritime Verreault des Méchins

Le Chantier maritime Verreault des Méchins

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Le Chantier maritime Verreault est à l'étape finale de son projet d'acquisition du quai fédéral aux Méchins.

Un texte de Jean-François Deschênes

La proposition officielle doit être déposée au début octobre. Par la suite, des négociations commenceront entre Ottawa et le Groupe Maritime Verreault.

Si tout va bien, le vice-président exécutif du Groupe maritime Verreault, Simon Riopel, croit qu’une entente est possible dans la prochaine année. Cette proposition-là, d’acquisition des installations portuaires de Les Méchins, va servir de base pour les discussions qui vont suivre. À savoir, comment peut se faire la cession, à quelle condition.

Le chantier maritime des Méchins Verreault NavigationAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chantier maritime des Méchins Verreault Navigation

Photo : Radio-Canada

Simon Riopel précise que le chantier maritime ne deviendra pas propriétaire du quai fédéral à n’importe quel prix.

Il faut que des réparations importantes soient réalisées sur l’infrastructure, âgée de plus de cent ans. Le Groupe Maritime propose de s'en charger, si Ottawa lui consent une aide financière. Le montant d'argent demeure confidentiel pour l’instant. On est prêt à assumer les risques qui sont liés aux travaux. De notre côté, on considère que les études ont été bien menées, qu’on a toute l’information nécessaire et qu’avec le bon montant on est en mesure d’effectuer tous les travaux de réfections et de modifications nécessaires.

On vise à avoir terminé les travaux, cinq ans suivant la cession du quai.

Simon Riopel, vice-président exécutif, Groupe maritime Verreault

L'acquisition du quai fédéral par le Groupe maritime Verreault faciliterait son projet d’agrandissement de la cale sèche, estimé à 50 millions de dollars. L'objectif est entre autres, d’accueillir des navires plus imposants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports