•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premières évacuations en vue de l'arrivée de l'ouragan Florence aux États-Unis

Photo: The Associated Press / NASA
Radio-Canada

L'ouragan Florence continue de prendre de la force et a été élevé au rang d'ouragan de catégorie 4, a indiqué lundi le Centre national des ouragans des États-Unis (NHC). L'évacuation de près de 250 000 personnes a déjà été ordonnée en Caroline du Nord et celle d'au moins 1 million de personnes en Caroline du Sud devrait commencer mardi.

Avec ses vents de 220 kilomètres-heure, Florence était lundi après-midi à 1880 km à l’est-sud-est de Cape Fear, en Caroline du Nord.

L'énergie que l'ouragan tire de l’eau chaude pourrait toutefois intensifier encore la vitesse de ses vents, selon le NHC, qui envisage la possibilité d'un désastre de grande ampleur.

L'organisme s’attend à ce que le centre de l’ouragan s’approche des côtes de la Caroline du Nord ou du Sud jeudi.

L'ouragan se déplace actuellement vers le nord-ouest à 20 km/h, et il devrait passer mardi et mercredi entre les Bahamas et les Bermudes, avant de prendre la direction des côtes américaines.

Les premières évacuations ont d'ailleurs commencé lundi en Caroline du Nord pour 250 000 habitants et touristes séjournant dans la région de l'Outer Banks, une fine bande de terre formant une barrière le long des côtes.

De leur côté, les autorités de la Caroline du Sud ont émis un ordre d'évacuation concernant environ un million de personnes, qui devront partir si l'ouragan continue d'avancer avec la même intensité.

L'état d'urgence a aussi été proclamé par les gouverneurs des Carolines et de la Virginie.

Les prévisions informatiques prévoient jusqu'à 60 centimètres de pluie à certains endroits, qui pourraient causer des inondations dévastatrices. Les météorologues mettent également en garde contre des vents destructeurs et des ondes de tempête, c'est-à-dire des vagues et des niveaux d'eau élevés, potentiellement mortelles.

Le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, a demandé à ses concitoyens de tenir pour acquis qu'ils seront frappés de plein fouet par un ouragan puissant, et de se préparer en conséquence. Quant à la Virginie, elle a invité sa population à faire les préparatifs nécessaires en vue de ce qui pourrait être l'ouragan le plus important à la frapper « depuis des décennies ».

Florence, suivi d'Helene et d'Isaac

Deux autres ouragans suivent Florence au-dessus de l'Atlantique.

Helene, dont les vents atteignaient 165 km/h lundi matin, est censé se renforcer jusqu'à mardi soir, vers le nord-ouest, avant de perdre progressivement en vigueur.

Isaac, qualifié de « petit ouragan » par le NHC, dont les dernières prévisions lui prêtaient des vents maximums de 120 km/h, prend quant à lui la direction des Petites Antilles, une région qui se remet encore des dommages causés l'an dernier par le passage de l'ouragan Maria.

Le calme avant la tempête

Sur place, on ne voit rien pour le moment qui indique qu’un ouragan frappera dans quelques jours les côtes américaines. « Le ciel est bleu, il fait soleil, tout va bien à date », a décrit Émilie Hart, une résidente de Wilmington, en Caroline du Nord, à l’émission Le 15-18.

Bien qu’ils aient envoyé leurs enfants à New York afin d’assurer leur sécurité, Émilie Hart et son mari resteront en Caroline du Nord lorsque l'ouragan touchera terre en raison de leur emploi. Mme Hart travaille pour un organisme qui vient en aide aux sinistrés et son mari pour un aéroport. Leurs employeurs s’assureront toutefois que leurs employés résideront dans des lieux sécuritaires s’il est impossible pour eux de retourner à leur domicile.

Mme Hart, qui a déjà vécu l'ouragan Matthew en 2016, envisage par ailleurs de se rendre à Raleigh, où ses parents résident, si un ordre d'évacuation est émis. De fortes pluies sont attendues dans ce secteur, mais les vents y seront plus faibles, explique-t-elle.

Avec les informations de Associated Press, Reuters, et Agence France-Presse

Amériques

International