•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sommet pour établir « un plan de développement à long terme » du Nord de l'Ontario

Une statue d'un ours polaire
La Ville de Cochrane accueille un sommet de trois jours sur le développement économique du Nord de l'Ontario. Photo: Radio-Canada / Francis Bouchard

Des dizaines d'intervenants dans le domaine du développement économique prennent part dès mardi au sommet Transforming Ontario's North à Cochrane, dans le nord-est de la province.

Pendant quatre jours, les participants échangeront sur de nombreuses thématiques et élaboreront des stratégies destinées à stimuler la croissance économique de la région.

L’un des défis que nous avons est celui de ne pas se rendre compte du potentiel énorme que détient le Nord de l’Ontario, indique le maire de Cochrane, Peter Politis, qui est l’un des organisateurs de l’évènement.

Il illustre ses propos par le Cercle de feu, un gisement qui aurait déjà été développé si le Nord de l’Ontario avait fait preuve d’autant de vision que le Québec et le Manitoba, par exemple.

On a besoin d’un plan à long terme, dans le Nord, un plan qui s’étend au-delà des quatre ans que dure un gouvernement. Nous avons plein de personnes intelligentes, on doit trouver un forum pour réunir ces personnes et rassembler nos idées et approcher le gouvernement avec un plan commun.

Peter Politis, maire de Cochrane
Le maire de Cochrane, Peter Politis Le maire de Cochrane, Peter Politis Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Cet échange d’idées enchante la directrice du Service de développement économique de la Ville de Hearst, Sylvie Fontaine, qui prendra part au sommet.

Il s'agit de voir ensemble quelle synergie on peut développer, quelle sorte d’avenir on peut penser pour l’avenir du Nord de l’Ontario, affirme-t-elle.

Les dossiers de la protection du caribou forestier, de la rétention des jeunes et des investissements en exploration minière lui tiennent particulièrement à coeur. Elle espère que la formule que prendra la réunion - des sessions de réflexion et de partage contrairement à des conférences d’experts exclusivement - pourra générer de bonnes idées.

« Jamais une réunion de trop »

Mme Fontaine estime d’ailleurs que le genre d’exercice qui se fera cette semaine à Cochrane est quelque peu inusité dans le nord de la province.

Il n’y a jamais une conférence de trop. Des congrès où on se met ensemble collectivement pour trouver une solution ou des actions, il n’y en a pas assez, note-elle.

Le sommet prendra fin jeudi.

Développement économique

Économie