•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Circonscriptions électorales : au tour d'Argyle de se faire entendre

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales s'est arrêtée dans la région d'Argyle samedi.
La Commission de délimitation des circonscriptions électorales s'est arrêtée dans la région d'Argyle samedi. Photo: Radio-Canada

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales révise le découpage du territoire de la Nouvelle-Écosse tout le mois de septembre afin d'assurer la représentation équitable des francophones, mais aussi des Afro-Néo-Écossais. La commission commence ses audiences et s'est arrêtée samedi dans la communauté acadienne de Tusket dans la région d'Argyle.

Le processus de redécoupage de la carte électorale a habituellement lieu tous les 10 ans, mais la Commission de délimitation des circonscriptions électorales entame le processus quatre ans plus tôt que prévu.

Ce qui a précipité les choses, c'est la victoire l'an dernier en Cour d'appel, de la FANE, la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse. Maintenant, celle-ci exhorte les Acadiens à participer aux audiences.

Marie-Claude Rioux.Marie-Claude Rioux, directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse. Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

« C’est le temps de se battre pour nos circonscriptions électorales acadiennes. Il y a beaucoup de gens qui confondent malheureusement la Commission sur la représentation effective et celle de délimitation des frontières électorales », explique Marie-Claude Rioux, directrice générale de la FANE.

On espère que le message va passer que là c’est maintenant ou jamais.

Marie-Claude Rioux, directrice générale de la FANE

La Commission propose le rétablissement des circonscriptions acadiennes de Clare, Argyle, Richmond, abolies en 2012. L’ancienne circonscription d’Argyle a été fusionnée avec une autre en 2012.

C’est tout un défi qui attend la Commission, car elle doit respecter plusieurs critères et aussi veiller à la parité électorale. « Ce n’est pas le manque de volonté, c’est savoir comment est-ce que c’est raisonnable », indique Paul Gaudet, membre de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales.

Paul Gaudet, membre de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales.Paul Gaudet, membre de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales. Photo : Radio-Canada

Des compromis seront peut-être nécessaires. Par exemple, la proposition d’une circonscription à Chéticamp soulève plusieurs questions. Les gens se demandent, entre autres, si celle-ci devrait être fusionnée à la circonscription rétablie de Richmond.

Cette question sera d’ailleurs débattue la semaine prochaine lorsque la Commission va s’arrêter dans ces deux régions du Cap-Breton. D’ici le 22 septembre, la Commission visitera une douzaine de communautés, puis un rapport intérimaire sera proposé à la province.

Nouvelle-Écosse

Politique